Cet article date de plus d'un an.

Mondiaux de ski alpin 2023 : Jasmine Flury crée la surprise en descente, les favorites au tapis

Onzième au classement de la descente cette saison en Coupe du monde, la Suissesse est devenue championne du monde, samedi, à la surprise générale.
Article rédigé par Adrien Hémard-Dohain, franceinfo: sport - De notre envoyé spécial à Méribel
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La Suissesse Jasmine Flury lors de la descente des championnats du monde 2023, à Méribel, le 11 février. (FABRICE COFFRINI / AFP)

Nouvelle course, et nouvelle surprise aux championnats du monde de ski alpin. A l'occasion de la descente dames sur le Roc de Fer, samedi 11 février, on attendait les cadors de la discipline. Mais c'est finalement Jasmine Flury, 29 ans et une seule victoire en Coupe du monde jusque-là, qui s'est imposée, pour le plus grand bonheur du nombreux public suisse et de ses cloches.

Partie avec le dossard numéro 2, la Suissesse a signé un temps référence qui n'a été approché que par Nina Ortlieb (Autriche), en argent pour quatre centièmes. Seule favorite dans le coup, Corinne Suter se contente elle du bronze. Un joli lot de consolation pour l'Helvète, étant donné le sort réservé aux autres références de la discipline.

Bien relâchée, Jasmine Flury défile à toute vitesse sur la piste de Courchevel-Méribel et devance facilement à l'arrivée l'Autrichienne Stéphanie Venier de 57 centièmes. Son temps sera difficile à aller chercher.
Descente dames : Jasmine Flury établit le premier chrono de référence Bien relâchée, Jasmine Flury défile à toute vitesse sur la piste de Courchevel-Méribel et devance facilement à l'arrivée l'Autrichienne Stéphanie Venier de 57 centièmes. Son temps sera difficile à aller chercher.

Sofia Goggia, le piquet de grève

Allez savoir, les autres cadors étaient peut-être en grève en ce jour de mobilisation nationale. Ce qui expliquerait leur absentéisme dans l'aire d'arrivée... Toujours est-il que l'on a assisté à un défilé de déceptions sur le Roc de Fer. Grande favorite du jour, Sofia Goggia, qui avait dominé les entraînements, est vite apparue en difficulté dans le Roc de Fer. Toujours à la lutte pour le podium dans le mur final, elle y a perdu tout espoir de médaille en enfourchant une porte. 

La grande favorite de cette descente Sofia Goggia passe à côté de son rendez-vous ! Après une première erreur, l'Italienne a enfourché une porte à l'approche de l'arrivée, entraînant sa disqualification. Malgré ces erreurs, elle avait pris la troisième place provisoire.
Descente dames : Sofia Goggia enfourche et perd tout espoir de podium ! La grande favorite de cette descente Sofia Goggia passe à côté de son rendez-vous ! Après une première erreur, l'Italienne a enfourché une porte à l'approche de l'arrivée, entraînant sa disqualification. Malgré ces erreurs, elle avait pris la troisième place provisoire.

Ilka Stuhec (6e), Lara-Gut Behrami (9e) et Ragnhild Mowinckel (10e) ont elles bien franchi la ligne d'arrivée, mais trop loin de leurs standards et donc du podium. Du côté des Tricolores, pas de bonne surprise. Dans leurs standards, Laura Gauché (12e) et Romane Miradoli (15e) ont terminé hors du top 10. La jeune Anouck Errard a, elle, bouclé sa première descente de championnats du monde à deux secondes de la tête et pris de l'expérience pour la suite, du haut de ses 23 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.