Mondiaux de biathlon : premier titre mondial de l'histoire pour le relais femmes français

Largement favorites à Nove Mesto, où elles sont en pleine réussite depuis le début de la compétition, les Françaises ont dominé la concurrence malgré leurs erreurs au tir.
Article rédigé par Anna Carreau, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Sophie Chauveau, Justine Braisaz-Bouchet, Julia Simon et Lou Jeanmonnot célèbrent après avoir remporté le relais féminin des championnats du monde de biathlon à Nove Mesto (République tchèque), le 17 février 2024. (JOE KLAMAR / AFP)

Un quatuor en or. Largement favorites car victorieuses sur les deux précédents relais féminins (4x6 km) en Coupe du monde, les Françaises Lou Jeanmonnot, Sophie Chauveau, Justine Braisaz-Bouchet et Julia Simon ont remis le couvert aux Mondiaux de Nove Mesto (République tchèque), samedi 17 février. Une victoire qui leur permet d'entrer dans l'histoire du biathlon français, puisque jamais la France n'avait remporté le relais féminin lors des championnats du monde.

C'est dans la douleur qu'elles sont montées sur la plus haute marche du podium. Après le passage parfait de Lou Jeanmonnot et ses 22 secondes d'avance, les deux tours de pénalité de Sophie Chauveau, maladroite au tir, ont dilapidé la marge bleue. Au point que la France a un temps pointé à la 9e place, à 45 secondes de la tête de course. Mais tout a basculé avec le relais de Justine Braisaz-Bouchet. La native d'Albertville, extrêmement rapide sur les skis, a grappillé du temps entre chacun de ses tirs, signant un 9/10 et une balle de pioche bien négociée, quand ses concurrentes ont multiplié les erreurs. Comme à son habitude, Julia Simon a conclu la fête en se permettant un tour d'honneur, drapeau français en main, coupant la ligne avec 38 secondes d'avance sur la Suède. Le tout en combinaison à manches courtes.

Les Bleus premiers au classement des médailles

"On savait qu'on avait de belles chances d'y arriver, a savouré Lou Jeanmonnot, déjà titrée sur le relais mixte simple jeudi avec Quentin Fillon Maillet, au micro de La Chaîne L'Equipe. On n'avait jamais eu ce titre. Le caractère exceptionnel donnait encore plus envie. Une médaille individuelle, c'est chouette, mais de pouvoir la partager avec toutes nos collègues, ça a plus de saveur." Julia Simon, compétitrice, a regretté "le manque de manière" avec lequel la France s'est offert ce titre historique, sans une grande réussite au tir et avec des Norvégiennes absolument pas présentes dans le bras de fer (10es après cinq tours sur l'anneau de pénalité).

Le quatuor a offert à la France une neuvième médaille lors de ces championnats du monde en République tchèque, la cinquième en or, confortant la première place des Bleus au classement des médailles. Après deux victoires lors des relais mixte et mixte simple, la France fait pour l'heure carton plein lors des épreuves par équipes, avant le relais masculin samedi après-midi, dont la Norvège est grande favorite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.