Coupe de monde de biathlon : Emilien Jacquelin et Quentin Fillon Maillet sur le podium derrière l'intouchable Sebastian Samuelsson sur le sprint d'Östersund

Les Français ont confirmé leurs bonnes dispositions en ce début de saison mais le Suédois est actuellement un cran au dessus. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emilien Jacquelin à Östersund, le 1er décembre.  (ALEXEY FILIPPOV / SPUTNIK)

Déjà vainqueur de la première épreuve de sprint ici-même à Östersund, Sebastian Samuelsson a prouvé jeudi 2 décembre, à domicile, qu'il était bien l'homme en forme du moment. Intouchable sur les skis, le Suédois n'a commis qu'une faute au tir. Dans ces conditions, il était impossible d'aller le titiller, même pour un Emilien Jacquelin en très grande forme. 

Le Français, quatrième du premier exercice le 28 novembre dernier, est parti comme une fusée avec le dossard numéro 1. Un pari risqué mais qui a bien failli payer. Une légère baisse de régime dans le dernier tour, en fin de parcours, ne lui a pas permis de rivaliser avec Samuelsson, nouveau seul dossard jaune de la Coupe du monde après cette victoire, qui lui a repris 20 secondes au final. 

Les Bleus en bonne position pour la poursuite

"C'est une belle course, les jambes n'étaient pas aussi bonnes que la semaine dernière. Je suis satisfait. Au niveau, du tir, j'ai tenté et c'est positif", a déclaré Jacquelin sur la ligne d'arrivée au micro de la chaîne l'Equipe.

Quentin Fillon Maillet, qui s'est élancé parmi les derniers de la meute, a lui aussi réalisé une performance solide pour monter sur la troisième marche du podium. Ce beau tir groupé des Français va leur permettre d'aborder la poursuite du week-end dans une excellente configuration, même si Simon Desthieux, 4e du premier sprint, s'est montré hors du coup, pénalisé par deux fautes au tir. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Biathlon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.