Sanctionné par la FFT, Benoît Paire ne participera pas aux Jeux olympiques de Tokyo

Le Français a été sanctionné par la Fédération française de tennis après de nombreux comportements inappropriés.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Privé de JO ! Quand bien même il serait en position de se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août), Benoît Paire a été mis à l'écart par la Fédération française de tennis ce vendredi 23 avril. La FFT lui reproche une "répétition de comportements profondément déplacés"

"En responsabilité, pour notre sport et pour la France, sur proposition du DTN et en concertation avec Sébastien Grosjean, le Comex a décidé d’écarter Benoît Paire de la future liste de joueurs et de joueuses qui représenteront la FFT et la France cet été à Tokyo", a indiqué Gilles Moretton, président de la Fédération dans un communiqué

Quand il est sur les courts, le 35e joueur mondial ne cesse de faire parler de lui mais pas pour les bonnes raisons. Le joueur de 31 ans avait déjà été rappelé à l'ordre par l'instance française après un énième comportement déplacé le 4 mars dernier au tournoi de Buenos Aires. Face à l’argentin Francisco Cerundolo, Paire a encore une fois perdu son sang froid en crachant sur le court et en prononçant quelques jurons. Comme si la situation n'était déjà pas assez critique, le Français ne s'est pas abstenu de continuer son "show" sur les réseaux sociaux en publiant une photo des gains remportés dans sa carrière en commentant "finalement ça vaut le coup d'être nul". Il s'était par la suite excusé via un courrier adressé à la Fédération. 

Mais le 11 avril dernier, après sa défaite face à l’Australien Jordan Thompson lors de son premier tour au Masters 1000 de Monte-Carlo, Benoît Paire a encore fait des siennes en conférence de presse, en déclarant des propos de nouveau contraires à l’éthique du sport et aux valeurs du tennis. Il avait affirmé n'en "avoir rien à cirer" de sa défaite avant d'ajouter : "Le tennis ne m'apporte plus rien d'heureux. Se retrouver ici, c'est d'une tristesse absolue alors que d'habitude, c'est le meilleur tournoi du monde. Donc, franchement, rien à foutre." 

Un comportement qui dépasse donc les limites pour la FFT qui a décidé de sanctionner le joueur. "Son comportement profondément déplacé depuis le début d’année porte gravement atteinte aux valeurs du sport, à l’image du tennis et sont totalement incompatibles avec l’esprit olympique. Il est du devoir de chaque joueur et de chaque joueuse de haut niveau de respecter les valeurs de notre sport et il leur revient de se montrer exemplaires sur le court comme en dehors, notamment vis-à-vis des jeunes de notre pays", a conclu Gilles Moretton. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.