France-Nouvelle-Zélande : des Bleus "héroïques", les Blacks "battus à leur propre jeu"... La presse salue la victoire de prestige du XV de France

Après une soirée de folie au stade de France suite à la victoire des Bleus face aux All Blacks (40-25) samedi, la presse a rendu hommage aux hommes de Fabien Galthié.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les joueurs du XV de France après leur victoire de prestige face aux All Blacks (40-25), samedi 20 novembre 2021. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Quelques heures à peine après un spectacle de haute volée réalisé dans la froideur de Saint-Denis, l'émotion n'est pas encore retombée. Le succès du XV de France face à la Nouvelle-Zélande (40-25), samedi 20 novembre, lors de la dernière rencontre de la tournée d'automne des coéquipiers d'Antoine Dupont est encore dans tous les esprits ce dimanche. À tel point que les qualificatifs viennent presque à manquer, y compris à la une des journaux du monde entier.

La presse française met à l'honneur ses héros

"Tout bleu tout flamme". Le message a le mérite d'être clair. Dans son numéro du jour, L'Équipe revient sur la folie qui s'est emparée des Bleus au stade de France. Alors que la plupart des hommes de Fabien Galthié affrontaient pour la première fois les All Blacks, ils n'ont fait aucun complexe d'infériorité, loin de là. "Survoltés", "Audacieux", les joueurs tricolores ont fait parler tout leur talent collectif pour s'offrir un succès attendu depuis 2009.

"Sur un nuage", "De grands Bleus", "Héroïques"... En région aussi, Damian Penaud et consorts sont salués à la une du Républicain Lorrain, du Parisien ou de la Dépêche du Midi. L'interception de l'ailier en deuxième période ne manque pas d'être saluée, tout comme les performances XXL de Romain Ntamack et de Peato Mauvaka.

Les Blacks bouclent leur pire saison depuis 2009

À l'étranger aussi, la prestation des Bleus est louée. Mais c'est surtout la faiblesse relative des Blacks qui est soulignée, notamment par le Telegraph. Le quotidien britannique explique que Will Jordan et ses coéquipiers "ont été battus à leur propre jeu, à savoir un rugby rapide et non structuré basé sur une organisation solide".

Pour le journal néo-zélandais New Zealand Herald, les hommes de Ian Foster bouclent "leur pire saison depuis 2009 et ses trois revers", après deux défaites successives face à deux nations européennes, l'Irlande (29-20), la semaine dernière et donc la France samedi. De quoi faire naître des inquiétudes légitimes à deux ans de la Coupe du monde de rugby... prévue dans l'Hexagone en 2023.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers XV de France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.