Coupe du monde de rugby U20 : sacrés face à l'Irlande, les Bleuets champions du monde pour la troisième fois d'affilée

Accrochés en première période, les Bleuets ont déroulé dans le deuxième acte pour s'offrir une nouvelle Coupe du monde, vendredi, au Cap.
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Les joueurs de l'équipe de France après leur victoire contre l'Angleterre en demi-finales de la coupe du monde U20, au Cap, le 9 juillet 2023. (World Rugby)

Un 14 juillet fêté en Afrique du Sud. L'Athlone Stadium du Cap a assisté à un feu d'artifice tricolore, vendredi 14 juillet, à l'occasion de la finale de la Coupe du monde de rugby des moins de 20 ans. Opposé à l'Irlande, le XV de France s'est aisément imposé (50-14), grâce à une deuxième période survolée (33-0), qui a complètement effacé le caractère accroché du premier acte. Les joueurs de Sébastien Calvet, invaincus depuis le début de la compétition, décrochent ainsi une troisième couronne mondiale consécutive (après 2018 et 2019), un triplé historique. Seuls leurs homologues All Blacks ont fait mieux dans l'histoire, avec un quadruplé entre 2008 et 2012.

Avec six couronnes mondiales, les Néo-Zélandais restent d'ailleurs les plus titrés dans la compétition annuelle, créée en 2008, mais dont les trois dernières éditions (2020, 2021, 2022) avaient été annulées à cause du Covid. Ainsi, depuis 2018, c'est donc bien la France qui règne sur le rugby mondial chez les jeunes. Malgré le score fleuve de cette finale, les Bleuets faisaient face à un client. Les jeunes pousses du XV du Trèfle avaient réalisé le Grand Chelem cet hiver lors du Tournoi des Six nations U20, battant les Bleuets (33-31) sur leur passage.

Des Bleuets tout puissants

Peut-être que les joueurs de Sébastien Calvet avaient encore ce revers en tête, au coup d'envoi. Toujours est-il qu'ils ont d'abord été bousculés par les Irlandais, bien entrés dans leur finale (0-7 après 4 minutes de jeu). S'ils ont su redresser la tête au court du premier acte, grâce à des essais de Ferté (14e) et Reus (35e). A la pause, les Français avaient redressé la situation, mais sentaient encore le souffle de leurs adversaires dans leurs nuques (17-14). Un évènement est toutefois venu redonner de l'air aux Bleuets : le carton jaune reçu par Paddy McCarthy, sanctionné juste avant le retour au vestiaire après une accumulation de fautes.

Et c'est peu dire que le XV de France a profité de ces dix minutes de supériorité numérique. A quinze contre quatorze, les Français ont inscrit deux essais transformés par Jouvin (42e) et Depoortere (45e). De quoi s'envoler (24-14). Le début d'une seconde période de haute volée, qui a vu les Bleuets assommer totalement les Irlandais, dépassés dans tous les domaines. Ferté a d'abord signé un doublé (69e), avant que Nouchi (75e) et Drouet (79e) n'aillent inscrire leur nom au tableau d'affichage.

Avec 7 essais, les Bleuets ont presque atteint leur moyenne de 7,25 dans cette Coupe du monde, qu'ils ont éclaboussée de leur talent. Car les Irlandais ne sont pas les seuls à avoir totalement craqué face à la France qui a, auparavant, corrigé le Japon (75-12), les All Blacks (35-14), le pays de Galles (43-19) et l'Angleterre (52-31). Cette nouvelle démonstration en finale vient parachever une compétition pleine de promesses pour le rugby français, en attendant la Coupe du monde des grands, en France, dès le 8 septembre. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.