Top 14 : Toulouse leader provisoire, Bayonne et Perpignan relèvent la tête... Ce qu'il faut retenir des matchs de samedi

La quatrième journée de Top 14 a été marquée, samedi, par le large succès de Toulouse, nouveau leader provisoire, la troisième victoire consécutive de Montpellier, et le premier succès de Perpignan cette saison.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le n°8 de l'USAP, Mamea Lemalu, perce la défense toulonnaise, le 24 septembre 2022 lors de la 4e journée du Top 14. (RAYMOND ROIG / AFP)

Les mal en point se rebiffent. Bayonne et Perpignan, respectivement 12e et 14e au début du week-end, ont signé deux victoires de prestige sur leur pelouse face à Bordeaux-Bègles (20-15) et Toulon (19-13), lors de la 4e journée de Top 14, samedi 24 septembre. A l'opposé, Montpellier s'est imposé tranquillement face à Pau (43-17), et Toulouse face au Racing (30-17), tandis que le LOU a pris le meilleur sur le Stade Français après un match accroché (33-27). De son côté, Castres a relevé la tête face à Brive (12-6).

Toulouse balaye le Racing

Le Stade Toulousain se rassure. Une semaine après leur revers à Pau, les Toulousains ont largement dominé le Racing (37-10). Les hommes d'Ugo Mola ont étouffé des Racingmen trop fébriles, en atteste le carton jaune dont a rapidement écopé Teddy Iribaren pour anti-jeu (16e). Pourtant relancés par l’essai de Donovan Taofifenua juste avant la pause, le seul des Ciel et Blanc, les Franciliens n’ont jamais réussi à se hisser au niveau des locaux.

Au cœur de la bonne prestation toulousaine, le jeune Ange Capuozzo a particulièrement brillé. Son interception bien sentie lui a permis d’inscrire le 3e essai des siens, son premier sous le maillot toulousain (66e). Avec ce succès bonifié, les Hauts-Garonnais soufflent à Montpellier la tête du championnat, avant le match de La Rochelle à Clermont dimanche.

Montpellier enchaîne face à Pau

Le MHR tient le rythme. Sans pitié, les Montpelliérains ont dominé la Section paloise sur leur pelouse du GGL Stadium (43-17) pour confirmer leur place de dauphin du championnat.

Portés par un très bon Léo Coly, auteur du premier essai des locaux au bout d’un quart d’heure de jeu, les hommes de Philippe Saint-André ont scellé leur succès en première période, avec deux autres réalisations avant la pause (22e, 40e). Pour sa première titularisation cette saison, le jeune buteur Louis Foursans-Bourdette s’est montré impérial face aux perches (5/5). Le MHR, qui ne s’est plus incliné depuis la journée inaugurale, signe une troisième victoire consécutive, avec le bonus offensif en prime.

Perpignan et Bayonne retrouvent des couleurs

Ça bouge en fond de classement. Bayonne et Perpignan, 12e et 14e, se sont tous les deux imposés à domicile au terme de deux rencontres haletantes. En ouverture de cette 4e journée, l'Usap s'est employée pour prendre le meilleur sur Toulon (19-13). En tête presque tout au long de la partie, les Catalans ont résisté au retour des Varois et à l'essai de Gaël Dréan à la 79e. De quoi décrocher leur première victoire de la saison.

Les Bayonnais ont, eux, dominé une équipe de l'UBB en difficulté depuis le début de la saison (une victoire seulement). Auteur d'une très bonne première période (3 essais), l'Aviron a marqué le pas au retour des vestiaires mais a su contenir les offensives bordelaises (20-15). Grâce à ce succès, ils remontent à la 9e place provisoire.

Le LOU se relance face au Stade Français

Les Lyonnais retrouvent le goût de la victoire. Après deux revers consécutifs, les hommes de Xavier Garbajosa se sont imposés face au Stade Français après une partie très disputée. Portés par l'ouverture du score de Niniashvili dès la première minute, ils ont pris les commandes, avant de voir les Parisiens revenir. Mais l'essai de Peyresblanques à la 82e n'a rien changé au résultat final. Les Lyonnais ne s'étaient plus imposés depuis la première journée, sur la pelouse de Brive. Ils remontent à la 4e place.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Top 14

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.