Cet article date de plus de trois ans.

Agen et Oyonnax se relancent en enfonçant Paris et Clermont

Agen et Oyonnax, vainqueurs au Stade Français (36-34) et à Clermont (18-12), se sont relancés dans la course au maintien en y entraînant ces deux clubs prestigieux, plus sinistrés que jamais samedi lors de la 18e journée.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Si la situation des Parisiens et des Clermontois n'est pas encore catastrophique,  leurs derniers résultats le sont et un tel scenario n'est plus à exclure.  A fortiori puisque Agen (12e) et Oyonnax (14e), leurs rivaux directs, savent qu'ils sont maintenant capables de gagner à l'extérieur.

Les Agenais laissent la place de 13e, qui oblige à un barrage périlleux sur le terrain du finaliste de Pro D2, à Brive, qui n'aura pas la faveur des pronostics dimanche à Toulouse.  Oyonnax est toujours bon dernier mais ne compte plus que 7 points de retard sur les Corréziens, soit l'équivalent de deux victoires, à 8 journées de la fin.

Le club de l'Ain a infligé au champion en titre un 6e revers consécutif, le troisième d'affilée à Marcel-Michelin, une forteresse encore quasiment imprenable la saison précédente.
Le Stade Français, champion de France en 2015, a lui subi sa 4e défaite de rang en dilapidant 16 points d'avance en début de seconde période (31-15).  Le SUA a profité d'une défense parisienne apathique pour inscrire trois essais et arracher un succès mérité.

Montpellier et Castres avancent

Dans le haut de tableau, Montpellier a échappé de peu à une première défaite à domicile contre Bordeaux-Bègles, s'imposant de justesse 11-10 pour conforter sa place de leader.
Le MHR, qui n'est repassé devant au score qu'à l'heure de jeu, en supériorité numérique, sur un essai du centre sud-africain Jan Serfontein, est assuré de rester en tête du classement quel que soit le résultat de son premier poursuivant, le Racing 92, à Pau samedi soir (20h45).
L'UBB, qui a inscrit deux essais par son ailier Ed Fidow, peut s'en vouloir: l'ouvreur Simon Hickey a raté les deux transformations et l'arrière Nans Ducuinq a commis un en-avant à quelques mètres de la ligne adverse pour un troisième essai qui tendait les bras aux Girondins.
 


 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Top 14

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.