Tournoi des Six Nations : pourquoi faut-il suivre le match Écosse - pays de Galles

L'Écosse affronte le pays de Galles à Murrayfield, ce samedi à 17h45 (en direct sur France 2 et France tv sport). Toutes les deux victorieuses lors de la première journée, face à l'Angleterre pour l'Écosse (11-6), et l'Irlande pour le pays de Galles (21-16), ces formations souhaitent rester dans la course pour le Grand Chelem. Voici trois bonnes raisons de suivre la rencontre.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Leigh Halfpenny, l'arrière et buteur gallois, le 7 février 2021 (GEOFF CADDICK / AFP)

• Parce que les deux équipes jouent le Grand Chelem, comme la France 

Alors qu'elle n'avait plus gagné à Twickenham depuis 1983, l'Écosse a réussi à faire tomber les Anglais. Quand au XV du Poireau, il s'est imposé face à l'Irlande. L'Écosse a littéralement créé l'exploit face aux Anglais. À Twickenham, le XV du Chardon a réussi à s'imposer 11 à 6 face au tenant du titre. Une victoire qui a déjoué tous les pronostics dès la première journée de compétition et qui a effacé tous les rêves de Grand Chelem pour l'Angleterre. 

Le pays de Galles, lui, avant dernier du tournoi l'an passé, a surpris face aux Irlandais. S'ils n'ont pas forcément convaincu, la victoire est là. Profitant de l'infériorité numérique des Irlandais, les Gallois ont pu s'imposer 21 à 16. Une victoire qui leur a permis de sortir la tête de l'eau après neuf défaites consécutives depuis l'arrivée du sélectionneur Wayne Pivac. Serait-ce donc le début d'une nouvelle ère pour l'entraîneur et ses joueurs ? À confirmer samedi 13 février dès 17h45 (en direct sur France 2 et France tv sport). 

Les XV du Chardon et du Poireau restent donc à surveiller puisque les Bleus, qui se sont eux aussi imposés face à la Squadra Azzura, jouent le lendemain en Irlande et recevront l'Écosse le 28 février au Stade de France. En clôture du Tournoi, le pays de Galles se déplacera également à Saint-Denis. Il affrontera la France à domicile le 20 mars. 

• Parce que c'est une revanche 

Pour cette édition 2021, le pays de Galles veut s'imposer à Murrayfield, avec un sentiment en plus. L'an passé le XV du Poireau avait chuté à domicile face aux Écossais (10-14). Une déconvenue puisque les Écossais n'avaient plus remporté de match à Cardiff depuis 2002. C'est donc très déterminés que les Gallois débuteront la rencontre face au XV du Chardon. Mais après l'exploit des Ecossais la semaine passée en Angleterre, la dynamique n'est clairement pas favorable aux Gallois.

• Parce qu'il y aura trois duels chocs 

Chaque équipe a ses pépites et quand elles se rencontrent, ça fait des étincelles. Pour cet Écosse - pays de Galles, ce ne sont pas les duels qui vont manquer. À l'arrière Stuart Hogg pour l'Écosse versus Leigh Halfpenny avec les Gallois. En 2016 et 2017, il a été élu meilleur joueur de la compétition. Avec ses 149 sélections, Stuart Hogg, arrière écossais, est un habitué du XV du Chardon. En face de lui, Leigh Halfpenny. Il figure parmi les arrières les plus talentueux de la planète. Contre l'Irlande, il avait inscrit 11 points (trois pénalités et une transformation) pour son équipe. Un jeu au pied d'une précision sans nom et des duels aériens maîtrisés, le Gallois possède bel et bien l'expérience nécessaire pour rivaliser avec Hogg. 

Autre duel de la rencontre, celui des ouvreurs. D'un côté, Finn Russell, 28 ans. De l'autre, Dan Biggar, 31 ans. Revenu au sein du XV du Chardon après avoir été en froid avec son sélectionneur, Finn Russell avait fait son grand retour lors du match face à l'Angleterre, après une blessure à l'automne dernier. Vedette écossaise, le demi d'ouverture du Racing 92 totalise 280 points en sélections, soit 11 essais, 33 pénalités et 63 transformations. De quoi rivaliser avec Dan Biggar. Le Gallois est le métronome gallois, et son principal indicateur. Lorsqu'il va bien, son équipe va bien. Alors qu'il a commencé à participer à la compétition en 2013 et malgré quelques matches manqués lors de certaines éditions, 8 ans plus tard, l'ouvreur est toujours présent dans le XV de départ. 

En deuxième ligne, ça sera un duel Jonny Gray - Alun Wyn Jones. L'Écossais 26 ans, affole les statistiques. Le joueur a manqué seulement 1% de ses plaquages en Pro 14 depuis 2010. Enchaînant même une série de 170 plaquages sans aucune faute en 2019. Mais pas de quoi effrayer Alun Wyn Jones. Ses performances lui avaient valu le titre de meilleur joueur du Tournoi en 2019 mais aussi un Grand Chelem avec le pays de Galles. Alun Wyn Jones, deuxième ligne du XV du Poireau, devenait le 31 octobre 2020, le joueur le plus capé du monde avec 149 sélections en équipe nationale, dépassant ainsi Richie McCaw. Gray face à Jones, c'est un match entre deux énormes combattants, durs au mal.

-

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Six nations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.