Rugby : Toulon remporte le choc du sud-est face à Montpellier

Après un match aller marqué par la violence, les retrouvailles entre Toulonnais et Montpelliérains s'annonçaient houleuses. Elles ont surtout accouché d'un match fermé qui permet aux Varois d'assurer leur 3ème place en Top14.

Comme la plupart des joueurs de ce Toulon-Montpellier, Mathieu Bastareaud (en rouge au centre) a multiplié les maladresses, le 2 mars 2012 à Toulon.
Comme la plupart des joueurs de ce Toulon-Montpellier, Mathieu Bastareaud (en rouge au centre) a multiplié les maladresses, le 2 mars 2012 à Toulon. (GERARD JULIEN / AFP)

On craignait que le chaudron qu'est le Stade Mailhol ne réserve un accueil des plus agressif aux Montpelliérains. Après un match aller, au mois de septembre 2011, perdu par Toulon et marqué par une violente altercation qui s'est fini devant un tribunal, comme le raconte L'Equipe.fr, on pouvait s'attendre à ce que les Toulonnais ne pensent qu'à régler leurs comptes, et pas uniquement sportifs. Au final, Le RCT s'est bien imposé face à Montpellier (19 à 6) mais le choc a déçu.

Les supporters rouges et noirs avaient pourtant assuré un rugissant "pilou-pilou" (lien youtube), le légendaire chant d'accueil des joueurs toulonnais, histoire d'accentuer la pression sur les Héraultais. Venait s'y ajouter une pression sportive. Toulon, troiième du classement, recevait son principal poursuivant, Montpellier, 4ème du Top 14.

Manque de concentration

Mais toute cette pression semble avoir inhibé les joueurs. Tout au long de la partie, l'agressivité permanente et la volonté d'en découdre ont provoqué de nombreuses pertes de balles et de pénalités. Mais les buteurs semblaient eux aussi avoir attrapé le virus du manque de concentration. Wilkinson pour Toulon et Paillaugue pour Montpelllier, n'ont réussi qu'un coup de pied chacun dans une première mi-temps des plus pauvres (3-3 à la pause).

La bonne tenue de la défense héraultaise s'est effondrée à la reprise, multipliant à nouveau les fautes, sans que celle des Varois ne l'imite. C'est le moment que Wilkinson a choisi pour retrouver la mire, enchainant trois pénalités plus en rapport avec son standing de buteur star (12-3 à la 66ème minute).

Pack dominateur

Les Toulonnais ont alors parfaitement géré leur avantage, bien aidés par leur mêlée fermée dominatrice. Pas étonnant dès lors que le seul essai du match soit un essai de pénalité accordé à Toulon après avoir avoir martyrisé les avants héraultais acculés sur leur ligne.

Au final, Toulon s'impose 19 à 6 et conforte sa place sur le podium du Top 14 à la veille du duel entre les deux premiers du classement, Toulouse et Clermont. A 7 journées de la fin du championnat, les Varois peuvent mettre un billet sur une des six premières places qualficatives pour les phases finales. Les Montpelliérains, eux, vont devoir s'accrocher.