DIRECT. Rugby : revivez la finale du Top 14 entre Clermont et le Stade français

Le Stade français a été sacré champion de France, après sa victoire face à Clermont.

Ce qu'il faut savoir

Le Stade français décroche un nouveau titre de champion de France. Les Parisiens  l'ont emporté face à l'ASM Clermont (12-6), samedi 13 juin, en finale du Top 14, au Stade de France. Un résultat cruel pour les Auvergnats, qui ont ainsi subi une 11e finale de championnat perdue (en 12 participations).

En demi-finale, les Parisiens avaient réalisé l’exploit en renversant (33-16) des Toulonnais qui venaient d’enchaîner sept finales consécutives, Top 14 et Coupe d’Europe confondus, depuis 2012.  

De leur côté, vainqueurs du Stade toulousain (18-14), les Auvergnats espéraient conquérir leur deuxième bouclier de Brennus, cinq ans après leur premier sacre national. Il s'agissait aussi d'effacer la désillusion en finale de la coupe d'Europe (24-18) face à Toulon, il y a un mois et demi.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #RUGBY

23h19 : L'image qui restera de cette finale "pas très belle à regarder", comme l'a reconnu le capitaine du Stade Français Sergio Parisse.

23h12 : Le ministre de l'Agriculture, Stéphane le Foll, a des paillettes plein les cheveux. François Hollande semble avoir épargné par les confettis.

23h11 : Les joueurs parisiens brandissent un Bouclier de Brennus sur lequel personne n'aurait parié en début de saison.




23h09 : Au tour des joueurs parisiens de se rendre en tribune officielle.




23h09 : Les joueurs clermontois, les larmes aux yeux, reçoivent la médaille de finaliste. Une de plus.

23h03 : La joie des Parisiens après le coup de sifflet final, en vidéo.

23h02 : On remarquera au passage que Paris est champion de France de rugby avec le Stade Français, mais aussi de foot et de hand avec le PSG. Vous avez dit "capitale" ?

23h01 : "L'histoire se répète", regrette Damien Chouly, le capitaine auvergnat sur France 2. Les Clermontois ont pêché dans la discipline (15 pénalités sifflées contre l'ASM, 8 contre le Stade Français).

23h00 : A noter quand même un drapeau jaune et bleu qui flotte dans le haut des tribunes !


22h59 : "C'est juste un rêve", déclare à chaud le capitaine parisien Sergio Parisse, qui décroche son premier titre avec le club.

22h58 : Pas un seul essai ! Le chat est maigre !!!

22h57 : C'est aussi la deuxième défaite en finale pour les Clermontois cette saison.

22h56 : C'est terminé : le Stade français sacré champion de France en battant Clermont (12-6).

22h56 : Une dernière pénalité de Morne Steyn assure le titre au club parisien : 12-6.

22h54 : Ceux qui voient leur match du Top 14 annuel ne doivent pas être ravis par le peu de spectacle proposé, remarque un journaliste taquin sur Twitter (il préfère le foot, sûrement).

22h51 : La révolte auvergnate semble un peu éteinte, après un quart d'heure de pression. Ce que commente avec humour le site satirique Boucherie Ovalie sur Twitter. pour le Stade Français, 75e.

22h46 : A dix minutes du terme, Clermont manque l'occasion de revenir à hauteur du Stade Français. La pénalité de Brock James file en dehors des poteaux. pour un Stade Français qui souffre, 70e.

22h43 : Superbe percée de l'arrière clermontois Nick Abendannon, qui perce sur 50 mètres avant d'être repris. Le ballon arrive à l'ailier Nalaga, propulsé in extremis en touche. Paris plie, mais ne rompt pas, mais pour combien de temps ?

22h40 : La dynamique est clairement en faveur de Clermont, qui accule le Stade Français dans son camp, et qui, en multipliant les actions, obtient des pénalités et des mêlées. Côté supporter du Stade Français, on ne cache pas son angoisse. pour le Stade Français, 65e.

22h35 : Une pénalité de Brock James ramène l' dans le match. Plus que trois points de retard, .

22h33 : Grosse séquence de jeu clermontoise, qui réveille à peine le public du Stade de France, encore assoupi par un match très fermé. Toujours pour les Parisiens à l'heure de jeu.

22h25 : Sortie de Camille Lopez, remplacé par Brock James, qui avait maintenu les Clermontois dans le match face à Toulouse, en demi-finale. Cette finale va se jouer au pied, c'est certain.

22h23 : Deuxième échec face aux perches pour Morne Steyn, dont l'adresse est restée aux vestiaires. , le score reste serré.

22h22 : Ce début de seconde période : des mêlées, des mêlées, des explications de l'arbitre, un peu de jeu... Et sur la première action construite des Parisiens, après 10 minutes, un drop qui passe à côté. La finale ne décolle pas. pour le Stade Français.




22h16 : Premier échec au pied pour Morne Steyn, dont le tir passe à droite des perches. , 45e.

22h14 : La pluie redouble sur la place de Jaude, et pourtant, y demeure une foule impressionnante. Les Clermontois veulent croire que leur équipe peut renverser la vapeur.

22h11 : C'est reparti sur le terrain, toujours pour le Stade Français.

22h11 : Le président de la République n'est pas le seul politique présent au Stade de France. De l'autre côté de l'échiquier politique, Laurent Wauquiez (les Républicains).

22h08 : L'analyse de François Hollande à la mi-temps : "deux équipes solides que je connais bien, qui ont plutôt fermé le jeu. On a le sentiment qu'on ne se libère pas. (...) J'espère que le match va s'ouvrir, et avoir du jeu à la main."



(FRANCE 2)

21h55 : C'est la pause au Stade de France, et le Stade Français mène face à des Clermontois empruntés. On n'a pas vu beaucoup de jeu jusqu'à présent.

21h53 : Camille Lopez succède à Morgan Parra pour essayer d'enrayer la spirale de l'échec côté auvergnat (2 échecs sur 2 tentatives). Et c'est mieux : pour le Stade Français juste avant la pause.

21h44 : Grosse occasion manquée pour l'ASM, avec Rougerie qui manque la dernière passe pour Abendannon, qui filait à l'essai. pour les Parisiens, qui tiennent le choc (33e).




21h40 : Les Clermontois jouent rapidement une pénalité, après une charge trop violente sur Nick Abendannon, clairement visé par la défense parisienne. Les soigneurs, qui pensaient avoir le temps de soigner des joueurs touchés, regagnent le bord de touche précipitamment.




21h38 : Comme le remarquait L'Equipe ce matin, les finales entre deux équipes joueuses débouchent souvent sur des sommets de non-jeu. C'est ce qui se passe en ce moment : les Clermontois font trop de fautes, et les Parisiens cherchent surtout à ne pas se faire contrer.

Pour voir des points, on s'en remet à la botte de Morne Steyn : , 28e.

21h35 : 45 mètres face aux poteaux... et encore un échec pour Morgan Parra. Clermont a déjà semé six points en route. pour le Stade Français, pas inquiété pour le moment.

21h32 : Les drapeaux roses s'agitent dans le Stade de France. Les Parisiens creusent l'écart avec une nouvelle pénalité de Morne Steyn. pour les Roses, à la 22e.


21h24 : Les premiers points sont pour le Stade Français sur une pénalité du métronome sud-africain Morne Steyn. , 15e.




21h23 : Julien Bardy, coupable d'un mauvais geste sur un adversaire, écope d'un carton jaune. Sifflets dans un Stade de France acquis à la cause des Jaunards. Clermont est à 14 pour les 10 prochaines minutes. , 14e.

21h20 : 14e minute, première bagarre, avec notamment Aurélien Rougerie côté auvergnat et Djibril Camara côté parisien.


21h18 : Aux côtés de François Hollande, le ministre des Sports Patrick Kanner, et sa conseillère aux Sports, Nathalie Ianetta, ex-journaliste à Canal + (qui a choisi un haut vert, neutre).




(DAMIEN MEYER / AFP)

21h10 : Première pénalité pour Clermont, et premier échec face aux poteaux pour Morgan Parra, pourtant très fiable dans l'exercice. Est-il trop tôt pour évoquer la malédiction clermontoise en finale ? , 5e.

21h04 : Le coup d'envoi de la finale est donné par Camille Lopez, l'ouvreur clermontois malheureux avec l'équipe de France (pas retenu pour le Mondial) et avec l'ASM (maladroit en demi-finale, et remplacé par Brock James).