Coupe du monde de rugby : la Nouvelle-Zélande écrase les Gallois (40-17) et prend la troisième place

Les All Blacks n'ont laissé aucune chance aux Gallois.

Le Néo-Zélandais Ben Smith marque un essai, lors du match pour la troisième place du Mondial de rugby face au pays de Galles, le 1er novembre 2019 à Tokyo.
Le Néo-Zélandais Ben Smith marque un essai, lors du match pour la troisième place du Mondial de rugby face au pays de Galles, le 1er novembre 2019 à Tokyo. (DAISUKE TOMITA / YOMIURI / AFP)

Ils ont lavé l'affront subi face aux Anglais. Les Néo-Zélandais terminent la Coupe du monde de rugby à la troisième place, vendredi 1er novembre à Tokyo, après une victoire sans appel face à des Gallois dépassés (40-17). Battus en demi-finale par l'Angleterre (19-7) le 26 octobre, les Néo-Zélandais, trois fois champions du monde (1987, 2011, 2015), ont inscrit six essais face aux Gallois, qui ne les ont plus battus depuis 1953.

Dominateurs dans tous les domaines, les All Blacks menaient déjà largement à la mi-temps (28-10), grâce notamment à deux essais de l'ailier Ben Smith, l'un des nombreux joueurs néo-zélandais qui mettront un terme à leur carrière internationale après le mondial, alors que Steve Hansen, aux commandes depuis 2012, abandonne lui le poste de sélectionneur.

Le dernier match de Warren Gatland

Côté gallois aussi, ce match était le dernier du sélectionneur Warren Gatland. Son équipe, battue en demi-finale par l'Afrique du Sud, quitte la Coupe du monde sur une large défaite, même si elle s'est efforcée de rivaliser dans le jeu de mouvement avec les Néo-Zélandais.

Samedi, la finale de la Coupe du monde opposera l'Angleterre, tombeuse des All Blacks en demi-finale, à l'Afrique du Sud, qui était venue difficilement à bout des Gallois.