Coupe du monde de rugby 2023 : une enquête ouverte pour vente illicite de billets

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour la vente illicite de billets pour la Coupe du monde de rugby 2023 qui a lieu en France du 8 septembre au 28 octobre 2023. Une plainte avait été déposée le 11 août par le GIP France 2023 (Groupement d'intérêt public), organisateur de l'évènement.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Cette photographie prise le 4 septembre 2023 montre le trophée de la Coupe du monde de rugby à XV, la Coupe Webb Ellis, présenté lors de la conférence d'ouverture du tournoi à Paris, en amont de la Coupe du monde de rugby 2023 en France. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris "pour vente ou offre à la vente de titres d’accès à une manifestation, sportive, culturelle ou commerciale de manière habituelle et sans autorisation", a appris franceinfo lundi 4 septembre auprès du parquet de Paris. Cette enquête fait suite à la plainte déposée le 11 août par le GIP France 2023 (Groupement d'intérêt public), organisateur de la Coupe du monde de rugby, qui pointait une vente illicite de billets.

Selon cette plainte, le suspect a acheté lui-même les billets, depuis Paris, entre le 15 mars 2021 et le 20 juillet 2023. Les reventes s'effectuaient sur l'ensemble du territoire. C'est le service de billetterie du GIP, prévenu par un internaute, qui a donné l'alerte. Le 20 juillet dernier, le service s'est aperçu qu'un individu avait acheté 150 places à l'aide de plusieurs cartes bleues, le tout via la même adresse mail.

1 000 euros la place pour le match d'ouverture

Le Groupement a entamé des recherches qui l'ont conduit jusqu'au profil Facebook de l'individu en question. Le profil offrait la possibilité de racheter des billets pour la Coupe du monde de rugby. Selon la plainte, "le revendeur présentait à l'acheteur potentiel un tableau avec l'ensemble des dates, villes, équipes, catégories, places disponibles et les prix à l'unité".

D'après le tableau, également consulté par franceinfo, les acheteurs avaient la possibilité de payer par virement ou par PayPal. Un numéro de portable est également visible pour pouvoir contacter le revendeur sur Whatsapp. Toujours d'après le tableau, une place pour le match d'ouverture France-Nouvelle-Zélande, en catégorie 2, était revendue 1 000 euros, contre 350 euros pour le prix officiel. Pour ce match, le suspect proposait six places à la revente. Le GIP France 2023 rappelait mi-août qu'il "commercialise de manière exclusive l'ensemble des billets donnant accès aux 48 matchs de la Coupe, lors de différentes phases de vente". A l'exception des grandes agences internationales autorisées à proposer des packs à la vente.

Découvrez nos grilles de mots mystères exclusives sur le thème de la Coupe du monde de Rugby

jouer maintenant

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.