Rugby : La Rochelle remporte la première Coupe d'Europe de son histoire grâce à un exploit contre les Irlandais du Leinster

Après un combat acharné, les joueurs de Ronan O'Gara se sont finalement imposés (24-21), samedi, en finale de Champions Cup, au stade Vélodrome de Marseille.

Article rédigé par
envoyée spéciale à Marseille - Justine Saint-Sevin - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le bonheur des Rochelais, vainqueurs de la Champions Cup aux dépens du Leinster, le 28 mai 2022 au stade Vélodrome de Marseille. (NICOLAS TUCAT / AFP)

Les Irlandais parleront sûrement d'un braquage des Rochelais. Après avoir été menés une grande partie de la rencontre, les coéquipiers de Grégory Alldritt ont réalisé un dernier quart d'heure de folie pour s'imposer à l'arraché (24-21) face aux Irlandais du Leinster en finale de la Coupe d'Europe, samedi 28 mai.

Ici se pose une question d'affinité et de subjectivité. Que préfère-t-on ? La Rochelle et ses relances folles permises par un paquet d'avants ferrailleurs, mais avec son lot de déchet et ses erreurs. Ou bien, privilégie-t-on une partition clinique irlandaise, avec une animation offensive minimaliste mais bigrement efficace, et la patte d'un ouvreur qui pénalise la moindre faute adverse.

Héroïques ! Au bout du suspense, les Maritimes arrachent le titre européen au Leinster grâce à un essai de Retière. West laisse filer le chrono est assure la transformation avant de chavirer de bonheur ! Le Stade Rochelais s'impose 24 à 21 dans un Orange Vélodrome en délire.

Dans un stade Vélodrome en fusion, la première philosophie a eu raison de la seconde. Grâce à des avants affamés et à un West impeccable au pied, les Rochelais ont décroché le premier grand titre de leur histoire. Le dernier essai de la gagne symbolise l'abnégation d'une équipe qui n'a jamais rien lâché. Il est marqué par un Arthur Retière à moitié par terre en sortie de ruck, qui allonge le bras pour offrir la libération à tout un stade. Un essai ensuite validé au pied par Ihaia West. 

Incroyable ! Le Stade Rochelais parvient à inscrire un 3e essai face au Leinster et s'offrir probablement le sacre européen. Retière s'infiltre et allonge le bras pour aplatir sur la ligne. L'Orange Vélodrome entre en fusion !

Gênés par une défense rochelaise particulièrement agressive, les Leinstermen n'ont pas réussi à déployer le jeu qui leur avait permis de rouler sur la compétition jusque-là (49 points et 6,7 essais de moyenne par match). Ils s'en sont remis au pied de leur maître à jouer et capitaine : le demi d'ouverture international Johnny Sexton. Grâce à ses 18 points face aux perches, son équipe, parvenant à marquer presque à chaque incursion dans le camp maritime, a longtemps pensé tenir sa cinquième étoile.

Un combat gagné devant

Mais le Leinster est toujours resté proche au score et le stade, aux deux tiers rochelais, a poussé ses poulains jusque dans les arrêts de jeu. Même réduits à 14 après le carton jaune reçu par Thomas Lavault (65e), les Maritimes ont pilonné encore et encore la ligne défensive irlandaise. Si le premier essai du match signé Raymond Rhule (6-7, 10e) vient d'une magnifique relance des trois-quarts, le travail des avants en touche, puis au près, est à l'origine de celui de Pierre Bourgarit (18-15, 61e), puis du momentum qui précède celui de Retière (79e).

Au bout du suspense, le Stade Rochelais décroche le titre suprême grâce à un essai de Retière (21-24). Longtemps victimes de leur indiscipline, les Maritimes ont subi l'adresse au pied de Sexton. Un an après la désillusion en finale, la Rochelle prend sa revanche dans un stade en fusion !

La frustration de la finale perdue l'an passé contre le Stade toulousain est effacée. La Rochelle rejoint Toulouse, Brive et Toulon, dans le club fermé des clubs français ayant remporté la Champions Cup.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Champions Cup

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.