Champions Cup : le Racing 92 en huitièmes de finale, l'UBB première après la défaite de Lyon... Ce qu'il faut retenir des matchs de samedi

Plusieurs clubs français jouaient leur place pour la phase finale de Champions Cup, samedi. Défait, Bordeaux a tout de même verrouillé la première place du groupe après la défaite de Lyon, tandis que le Racing 92 rallie les huitièmes. Le Stade Français, lui, est éliminé de toute compétition européenne.
Article rédigé par franceinfo: sport, Cindy Jaury
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 3 min
Inia Tabuavou (Racing 92), Romain Buros (Bordeaux-Bègles) et Léo Berdeu (Lyon) lors de la dernière journée de phase de poules de Champions Cup, samedi 20 janvier. (AFP)

La dernière journée de la phase de poules de Champions Cup se jouait en partie samedi 20 janvier, avec plusieurs clubs français sur le pont. Défait par les Blue Bulls (46-40), l'Union Bordeaux-Bègles empoche tout de même la première place de son groupe après la défaite de Lyon contre les Saracens (39-24). De son côté, le Racing 92 a empoché son billet pour les huitièmes grâce à sa première victoire dans la compétition, contre Cardiff (48-26).

L'UBB perdante, mais première

Première de la poule 1 après trois victoires en trois rencontres, l'Union Bordeaux-Bègles jouait sa place au classement. Une victoire bonifiée face aux Blue Bulls lui aurait assuré la première place et un statut de tête de série, avec l'assurance de recevoir jusqu'en demi-finales. Le match a été à la hauteur des enjeux : six essais de chaque côté au terme d'un match au rythme effréné, où il a fallu attendre deux pénalités sud-africaines en fin de rencontre pour que le match bascule définitivement.

Malgré la défaite de l'UBB (46-40), les bonus offensif et défensif permettent aux hommes de Yannick Bru de rester en tête de leur poule. Avec la défaite de Lyon (39-24) un peu plus tard dans la soirée, Bordeaux sera bien tête de série.

Défait, le LOU est troisième

Déjà qualifié dans une poule dominée par l'Union Bordeaux-Bègles, Lyon espérait rebattre les cartes face aux Saracens. Deuxième derrière l'UBB, il pouvait profiter d'un faux pas des Bordelais face aux Blue Bulls pour rêver de la première place. Après la défaite – avec bonus – des joueurs de Yannick Bru, le LOU avait besoin d'une très large victoire bonifiée pour devenir tête de série.

Malgré les douze points d'avance à la pause, deux essais de Davit Niniashvili et Josiah Maraku, Lyon n'a pas résisté à l'accélération du club anglais et à ses quatre essais (39-24). Résultat, le club perd une place et termine troisième de sa poule.

Première victoire pour le Racing, synonyme de qualification

Après trois défaites en autant de rencontres, le Racing 92, cinquième de sa poule, recevait Cardiff, dernier. Il pouvait rêver d'une qualification, en partie grâce la victoire des Harlequins sur l'Ulster (47-19) un peu plus tôt dans l'après-midi. Après des débuts timides, avec une seule pénalité dans le premier quart d'heure, les Ciel et Blanc ont accéléré et inscrit sept essais au total, pour seulement quatre encaissés.

Avec la victoire et le bonus offensif en poche (48-26), le Racing 92 termine quatrième de sa poule devant l'Ulster et Cardiff, et jouera donc les huitièmes de finale de la Champions Cup, où il héritera d'un gros morceau : l'un des quatre premiers de groupe.

Le Stade Français quitte l'Europe

Les trois défaites en trois matchs, sans bonus, avaient déjà scellé l'avenir en Champions Cup du Stade Français. Avec une victoire contre les Stormers ainsi qu'un coup de pouce de La Rochelle face à Sale dimanche, les Parisiens pouvaient rêver de la Challenge Cup. C'était pourtant bien parti : dès la première minute, Andy Timo aplatissait le premier essai de la partie. Mais les trois essais parisiens n'ont pas suffi, et le Stade s'est incliné en fin de partie (20-24). Déjà éliminés de la Champions Cup, les coéquipiers de Paul Gabrillagues ne vivront pas non plus la petite Coupe européenne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.