Champions Cup : "Ce n'est plus la Coupe d'Europe", juge Antoine Dupont après l'intégration des équipes sud-africaines

La Coupe d'Europe de rugby revient ce week-end avec, pour la première fois, l'intégration d'équipes sud-africaines. Ce qu'Antoine Dupont a admis, jeudi, "avoir du mal à comprendre".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Antoine Dupont, demi de mêlée du Stade toulousain, lors du match Toulouse-Perpignan samedi 3 décembre. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Avec l'intégration de franchises sud-africaines, la Champions Cup "n'est plus la Coupe d'Europe" de rugby, a estimé, jeudi 8 décembre, Antoine Dupont. Le demi de mêlée international du Stade toulousain, élu meilleur joueur du monde en 2021, va prendre part à l'entrée en lice de son club dans la compétition, dimanche, chez les Irlandais du Munster.

Comment accueillez-vous l'arrivée cette saison de franchises sud-africaines dans les compétitions européennes ?

Antoine Dupont : Pour les puristes, c'est un peu difficile à appréhender. Toute notre génération a connu la mythique Coupe d'Europe. C'est une nouvelle compétition maintenant. Ce n'est plus la Coupe d'Europe. Il faut l'aborder comme ça et essayer de voir le positif en se disant qu'on jouera de nouvelles équipes. Mais on a un peu de mal à comprendre.

Quel est malgré tout l'état d'esprit du Stade toulousain avant d'aller affronter un autre grand d'Europe historique, le Munster, dans son stade de Thomond Park ?

On sent qu'il y a une excitation, une saveur particulière et que tout le monde a envie de monter son niveau et son intensité de jeu pour pouvoir rivaliser. Avec la formule à trois équipes seulement, on n'a pas le droit à l'erreur. Il faut gagner le plus de matchs possibles pour se donner plus de chances de recevoir lors des phases finales. On sait combien c'est important puisqu'on en a fait les frais l'année passée (...) La dernière fois que le Stade s'est déplacé dans un Thomond Park rempli [en 2017], ça ne s'était pas très bien passé. On avait pris 40 points [41-16]. On sait la valeur que peut avoir le 16e homme là-bas et compte tenu du passé que l'on a avec cette équipe sur les dernières saisons de Coupe d'Europe, ils vont être prêts à nous recevoir.

C'est un match que vous ne deviez pas jouer initialement après votre carton rouge contre l'Afrique du Sud avec l'équipe de France. Est-ce un soulagement d'avoir vu votre suspension réduite ?

Ce n'est jamais un moment agréable à vivre. Je n'avais jamais connu de carton rouge et j'espère que je n'en connaîtrai pas d'autre. La faute y était, il y a eu un jugement, que l'on trouvait sévère en première instance. C'est pour ça que l'on a décidé de faire appel. Je pense que j'avais toutes les circonstances atténuantes pour avoir un degré faible. C'est ce qu'on a plaidé et c'est ce qui a été entendu. Tant mieux pour moi. J'ai pu retrouver le groupe le week-end dernier pour quelques minutes contre Perpignan, pour pouvoir être prêt pour cette Coupe d'Europe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Champions Cup

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.