Accusations de viol à Bordeaux : cinq rugbymen du FC Grenoble de nouveau en garde à vue

Cinq joueurs de rugby de Grenoble ont été une nouvelle fois placés en garde à vue mardi, dans le cadre de l'enquête sur le viol présumé d'une jeune femme à Bordeaux, le 12 mars.

Une voiture de police. (Photo d\'illustration)
Une voiture de police. (Photo d'illustration) (SEBASTIEN JARRY / MAXPPP)

Cinq joueurs de rugby du FC Grenoble ont été de nouveau placés en garde à vue, mais cette fois-ci à Bordeaux, dans le cadre de l'enquête pour viol présumé sur une jeune femme en mars dernier, rapportent France Bleu Gironde et France Bleu Isère mardi 11 avril.

Fin mars, six rugbymen avaient été entendus à Grenoble. Mardi matin, ils sont cinq à être de nouveau entendu par la police. Selon les informations recueillies par France Bleu, Denis Coulson, Chris Farrell, Rory Grice, Dylan Hayes et Loïck Jammes sont en garde à vue. En revanche, Peter Kimlin échappe cette fois-ci aux auditions.

Une affaire qui remonte au 12 mars

Le 12 mars dernier à Bordeaux, une jeune femme de 21 ans, avait déposé plainte. Elle disait avoir été violée par les joueurs du club de Grenoble après les avoir rencontrés en discothèque. C'était le 11 mars, après la défaite des Grenoblois face au club girondin, Bordeaux-Bègles.