Rugby: Etzebeth blanchi des accusations de racisme par la fédération sud-africaine

L'international sud-africain Eben Etzebeth a été blanchi par la fédération sud-africaine de rugby des accusations d'insultes racistes qui pesaient contre lui après une enquête interne, ont annoncé dimanche plusieurs médias locaux et un porte-parole de SA Rugby.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le 2e ligne Springbok de 28 ans, qui évolue au RC Toulon (France), avait été accusé en 2019 d'avoir proféré des insultes racistes contre quatre hommes en août à Langebaan, à 120 kilomètres au nord du Cap. Il aurait aussi agressé et pointé une arme à feu contre une personne sans domicile fixe de 42 ans.

La commission sud-africaine des droits de l'Homme (SAHRC) avait déposé une plainte contre lui en octobre et une enquête interne avait été diligentée par SA Rugby. Cette dernière, menée par un ancien juge, a conclu qu'il n'y avait matière à poursuivre l'affaire.

Un procès en cours

"L'enquête indépendante a été menée et l'affaire est maintenant close du point de vue de la SA Rugby", a déclaré le porte-parole à l'AFP, sans donner davantage de détails. Mais cette décision n'éteint pas pour autant les autres procédures lancées contre le champion du monde sud-africain.

Le président de la SAHRC, Bongani Majola, a ainsi déclaré à l'AFP que le procès contre Etzebeth "est toujours d'actualité et devra se régler au tribunal". "La décision de SA Rugby n'a pas d'impact sur les deux actions en justice ... auxquels il doit encore faire face", a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.