Cet article date de plus de six ans.

Route du Rhum : Riou contraint à l'abandon, un trimaran foudroyé

Au troisième jour de course, les abandons continuent de se succéder sur la route du Rhum. A la mi-journée, ce mardi, Vincent Riou (PRB), l'un des favoris en monocoque a annoncé son abandon. Au même moment, Pierre Antoine et son trimaran ont été foudroyés.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les dégâts sont trop importants sur PRB pour permettre à Vincent Riou de reprendre la mer  © Alexis Courcoux)

 Décidément, les jours se suivent et se ressemblent pour les skippers de la route du Rhum. Après Thomas Coville (Sodebo), l'un des favoris de la course chez les Ultimes et 12 autres concurrents, c'est Vincent Riou (PRB) qui a été contraint à l'abandon. Celui qui faisait figure de favori dans la catégorie Imoca ( autrement dit les monocoques) a subi une importante avarie lundi. Rentré à terre à Port-la-Forêt ce mardi à 10H, il n'a pas pu réparer. Son équipe technique ne pouvait pas remettre en état la cloison de barre d'écoute de grand-voile décollée lundi. 

Sur France Info, Vincent Riou a expliqué que "repartir avec un bateau dont la colle ne serait pas sèche ce week-end n'était pas raisonnable."

"Repartir avec un bateau dont la colle serait pas bien sèche serait prendre trop de risques" Vincent Riou, le skipper de PRB
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le trimaran de Pierre Antoine foudroyé

Quelques minutes avant l'annonce officielle de son abandon, on apprenait que le skipper de Olmix était lui aussi victime de la météo "dantesque".  Fait rarissime, c'est la foudre qui a troué la coque centrale du bateau de Pierre Antoine provoquant une importante voie d'eau. L'homme, sain et sauf, a du être hélitreuillé. 

"J"ai entendu un putain de bruit, indescriptible. La foudre a touché le haut du mat et arrivée en bas du mat, elle a fait son trou, dans le bois et dans tous les câbles électriques qui se sont mis à brûler en même temps" raconte Pierre Antoine. 

 

"La foudre a touché le haut du mat et arrivée en bas du mat, elle a fait son trou" Pierre Antoine, le skipper d'Olmix
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En fin de journée, mardi, les organisateurs ont annoncé un nouvel abandon sans préciser les causes. 

Ces trois abandons du jour portent à seize le nombre de skippers qui ont du quitter la route du Rhum. A l'avant de la course, les écarts se creusent. Mardi à la mi-journée, c'est Loick Peyron ( Banque Populaire) qui menait la flotte des Ultimes. Côté Imoca, le leader s'appelle François Gabart ( Macif). 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.