Record de fréquentation pour les Restos du Cœur

Les 2 000 centres de l'association créée par Coluche n'ont jamais reçu autant de bénéficiaires que lors de leur campagne 2011-2012. Le chiffre de 900 000 personnes reçues pourrait être atteint cet hiver.

Un centre des Restos du Coeur à Villeurbanne (Rhône), en novembre 2011.
Un centre des Restos du Coeur à Villeurbanne (Rhône), en novembre 2011. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

C'est un triste record que va battre l'hiver 2011-2012. Celui de la fréquentation des Restos du Cœur. Le chiffre de 900 000 personnes reçues par l'association caritative deuis le mois de novembre pourrait être atteint cette fois. L'an dernier ce chiffre avait été de 860 000 bénéficiaires servis entre novembre 2010 et mars 2011. C'est ce qu'a dévoilé Olivier Berthe, président de l'association créée par Coluche, vendredi 2 mars .

"Est-ce qu'on va attendre 2017, les prochaines élections pour dire 'Ça y est on a atteint le million'? s'est interrogé le président des Restos du Cœur sur RTLEst-ce qu'on va rester dans cette situation absurde, j'espère qu'un certain nombre de nos candidats nous répondront, mais dans les actes et dans les faits."

Lettre ouverte adressée aux candidats à la présidentielle

Mercredi 29 février, l'association a adressé une lettre ouverte aux candidats à la présidentielle, les invitant à s'intéresser aux Français "vivant en dessous du seuil de pauvreté".

Plus précisément, l'association demande notamment aux candidats s'ils abandonneront "définitivement l'idée de modifier ou d'altérer la déduction fiscale sur les dons?".

La question européenne est également présente : "Vous engagez-vous à construire une politique européenne de sécurité alimentaire ?",en référence au modification attendue en 2014 du programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD), déjà menacé en 2011, pour se mettre en conformité avec le droit européen.

"Mobiliser les forces vives de la nation"

Les Restos demandent également aux candidats s'ils souhaitent "mobiliser toute les forces vives de la nation" pour que chacun "ait un toit sur la tête", ou encore s'ils considèrent que "chaque personne en âge de travailler doive se voir proposer une occasion de le faire". 
   
Chaque candidat est destinataire de six fiches thématiques issues des constats de terrain et illustrant "des thèmes majeurs et emblématiques du combat des Restos", précise l'association, qui termine sa lettre en souhaitant "que dans cinq ans, nous n'ayons pas à déplorer d'avoir passé le cap du million de bénéficiaires des Restos sous votre présidence".