Cet article date de plus de cinq ans.

Première réussie pour Samuel Umtiti

Appelé à suppléer Adil Rami suspendu contre l'Islande, Samuel Umtiti a vécu une soirée de rêve pour sa première en bleu. Le défenseur central a rendu une copie très propre et attend la deuxième cape avec impatience. Pourquoi pas dès jeudi contre l'Allemagne
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Samuel Umtiti a répondu aux attentes de Didier Deschamps contre l'Islande (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Le premier ballon est arrivé directement sur lui. Tout sauf le fruit du hasard. Ce coup d’envoi à destination de Samuel Umtiti était fait pour le rassurer. A vrai dire, le Lyonnais n’en avait pas trop besoin. Très mature du haut de ses 22 ans, le défenseur central n’a pas forcé son talent dans un match à sens unique. Présent dans les duels et auteur d’un 100 % dans ses passes (77 réussies sur 77 tentées), Umtiti a rempli sa mission avec mention. « Sam a été très performant dès le début, raconte Hugo Lloris qui était aux premières loges. Il a gagné tout de suite ses premiers duels. Il a mis beaucoup d’agressivité d’entrée. C’est ce qu’il fallait montrer face à cette équipe athlétique. Après il a été très bon au pied. Ce n’est pas évident de rentrer dans un quart de finale de l’Euro. A son âge il a montré beaucoup de sérénité. »

A quand la 2e cape ?

Malgré l’enjeu de ce quart de finale de l’Euro, « Big Sam », comme le surnomme Patrice Evra, ne s’est pas pris la tête. « C’était spécial mais après j’ai fait les mêmes choses que je fais en club, explique-t-il sans sourciller. Ça s’est bien passé et je suis content de cette soirée. » Zen mais pas insensible, Umtiti a quand même vécu une grande émotion. « D’habitude je chante la Marseillaise sur le banc ou devant ma télé. C’est un moment que je n’oublierai jamais. » Ce premier cap franchi aisément en appelle forcément un autre avec un challenge plus relevé que celui proposé par l'Islande, balayée en quarts (5-2). « Quand on goûte à une première sélection, on a envie d’en goûter à une deuxième, confirme le futur barcelonais. C’est mon prochain objectif. Après pour une première je suis assez satisfait de ce que j’ai pu faire. » Rami retrouvera-t-il son poste pour la demi-finale ? Umtiti élude la question. « Déjà je profite de ce qui se passe. Je suis très content alors le reste on verra dans quelques jours. » Si ce n’est pas à l’Euro, Umtiti est bien parti pour ajouter d’autres sélections à son palmarès dans le futur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.