Plongée : de la fosse aux profondeurs de la mer

Alors que le salon de la plongée ferme ses portes lundi 13 janvier, les équipes de France 3 ont assisté à l'entraînement de plusieurs plongeurs à 20 mètres de profondeur, mais en région parisienne et en toute sécurité.

FRANCE 3

Une plongée à 20 mètres de profondeur, dans une eau à 28°C. Ce n'est pas la Méditerranée, mais les conditions sont idéales pour les plongeurs du club d'Andrésy (Yvelines). Ils ont choisi de s'entraîner à la Fosse de Conflans-Sainte-Honorine, un élément de sécurité pour acquérir des réflexes sous l'eau. "On fait les exercices de sécurité en pleine confiance, détendus, on prévoit tout ce qui peut arriver de pire en mer", explique l'une des plongeuses du club.

Se préparer aux risques avant la plongée en milieu naturel

Un des risques de la plongée est ce que l'on appelle la surpression pulmonaire. Pour comprendre le phénomène, il suffit de gonfler un ballon en profondeur. À peine rempli au fond de la fosse, son volume va tripler à la surface. Une dilatation de l'air qui peut endommager les poumons, alors en fosse, les plongeurs prennent l'habitude de bien souffler en remontant. En Île-de-France, on compte cinq fosses de 20 mètres, des équipements très utilisés par les 400 clubs de plongée de la région.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alors que le salon de la plongée ferme ses portes lundi 13 janvier, les équipes de France 3 ont assisté à l\'entraînement de plusieurs plongeurs à 20 mètres de profondeur, mais en région parisienne et en toute sécurité.
Alors que le salon de la plongée ferme ses portes lundi 13 janvier, les équipes de France 3 ont assisté à l'entraînement de plusieurs plongeurs à 20 mètres de profondeur, mais en région parisienne et en toute sécurité. (FRANCE 3)