Cet article date de plus de neuf ans.

Perpignan et Biarritz en reconquête

"Opération maintien" enclenchée pour deux monuments : l'USAP (11e) et le B.O (13e) ! Perpignan se déplacera à Montpellier ce soir (à 19h00) dans le premier match avancé de la 17e journée du Top 14, tandis que Biarritz accueillera le Stade Toulousain, à 20h00 à Aguilera. L'occasion pour les deux clubs de respirer un peu dans le bas du classement.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Perry Freshwater et Guilhem Gerado

Montpellier sur sa lancée ?

Programmée initialement samedi, l’affiche entre Montpellier et Perpignan a finalement été avancée à vendredi (19h00), en raison du grand froid qui sévit en ce moment-même sur le pays. Toutefois, un éventuel report est tout bonnement exclu.

Vainqueur avec bonus du Stade Français lors de la 16e journée (38-6), le vice-champion de France a fait son retour dans la lutte pour la phase finale du Top 14, toujours dominé par Toulouse et Clermont. Au classement, les Héraultais (5e) se payent même le luxe de devancer les deux clubs d'Île-de-France. Quoiqu'il en soit, le MHR aborde de la meilleure des manières la rencontre face à l'USAP, et ce malgré l'absence du demi d'ouverture François Trinh-Duc, retenu par le sélectionneur du XV de France Philippe Saint-André pour la 2e journée du Tournoi des Six Nations. Il sera remplacé par l'ouvreur argentin Julien Peyrelongue. Par ailleurs, les Biarrots pourront disputer ce "choc" du Top 14 dans leur stade d'Aguilera. En effet, le match aurait dû se jouer à Dax, en guise de sanction après l'intrusion sur le terrain du père d'Harinordoquy lors du derby face à Bayonne. Mais pour des raisons administratives, cela ne s'est pas fait. Une bonne nouvelle pour le coach Jack Isaac, qui espère une révolte des joueurs face à Toulouse. "Face à une grosse équipe comme Toulouse, ça peut nous motiver pour aller chercher cette envie, comme en Coupe d'Europe", a-t-il confié sur le site officiel du club.

L'ogre toulousain, invaincu à l'extérieur depuis le 14 octobre dernier (24-3 à Castres), sera très fortement diminué. Pas moins de huit joueurs (Médard, Clerc, Picamoles, Dusautoir, Maestri, Poux, Servat et Beauxis) sont actuellement engagés avec le XV de France sur le Tournoi des Six Nations. Mais Toulouse (1er) n'en reste pas moins dangereux, comme le prouve leurs statistiques : meilleure attaque (37 essais inscrits) et deuxième meilleure défense (11 encaissés). Des chiffres très loin devant ceux du B.O. Attention tout de même au réveil des Basques ! Jean-Baptiste Elissalde, l'entraîneur des arrières, reste sur ses gardes. "Biarritz, il a toujours fallu s’en méfier. Je pense que la qualité de leur rugby ne reflète pas leur position au classement. Ils ont joué de malchance, ils ont perdu beaucoup de confiance et là, ils sont en train de la retrouver", a-t-il précisé sur le site du Stade Toulousain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.