Cet article date de plus de cinq ans.

Panama Papers : le siège de l'UEFA perquisitionné

Mercredi, la police fédérale suisse a perquisitionné le siège de l'UEFA, à Nyon. Objectif : les contrats concernant l'attribution des droits TV en Equateur à la société Cross Trading, citée dans le scandale Panama Papers. Des contrats signés par le président de la FIFA, Gianni Infantino, alors qu'il était responsable juridique de l'UEFA.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le logo de l'UEFA. (FABRICE COFFRINI / AFP)

Dans un communiqué transmis à l'AFP, l'instance européenne indique "avoir reçu aujourd'hui la visite de la Police fédérale suisse agissant en vertu d'un mandat et demandant à voir les contrats entre l'UEFA et Cross Trading/Teleamazonas. Naturellement, l'UEFA a fourni à la Police fédérale tous les documents en sa possession et va coopérer pleinement".

En 2006, l'UEFA avait cédé les droits de diffusion de la Ligue des champions à Cross Trading pour 111.000 dollars, droits que Cross Trading avait ensuite revendu au groupe équatorien Teleamazonas pour 311.770 dollars. Cross Trading était alors dirigé par Mariano et Hugo Jinkis, actuellement placés en détention provisoire pour avoir versé plusieurs millions de dollars de pot-de-vin à des dirigeants du football.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.