VIDEO. Florent Manaudou, médaillé d'or à Kazan : "Je voulais m'amuser" avant le 50 m nage libre

Le Français a décroché son premier titre mondial en grand bassin, avec le 50 m papillon. Il tentera de ramener une troisième médaille en France, samedi. 

FRANCE 2

Une médaille d'or aux airs de tour de chauffe. Florent Manaudou s'est confié à France 2, lundi 3 août, après son sacre sur 50 m papillon à Kazan (Russie), lors des mondiaux de natation. Il savoure sa victoire mais garde en tête son principal objectif, le 50 m nage libre samedi. "Les deux premiers jours ont été prolifiques pour moi, avec le 4 x 100 hier et le 50 papillon aujourd'hui, reconnaît-il. J'arrive à amener deux médailles à la France, j'en suis très content. Il me reste ma distance préférée, le 50 m nage libre, et j'espère en ramener une troisième."

Calme, comme à son habitude, Florent Manaudou dit éprouver "une grande satisfaction" après sa victoire en solo. "Je reste dans la compétition, j'ai encore à faire ma distance la plus importante, la distance olympique, poursuit-il. C'était mon dernier 50 m papillon avant 2017. Je suis très content de l'avoir gagné mais je reste mobilisé pour la suite."

"Personne n'est intouchable"

Intouchable, le nageur français de 24 ans ? Il ne veut pas y croire, même s'il se sent particulièrement en forme cette année. "Personne n'est intouchable. Après, j'ai fait une très bonne année, j'étais très confiant en arrivant ici. Le 50 m papillon était une épreuve où je voulais m'amuser pour entrer dans la compétition, comme tous mes adversaires. Ce n'est pas une épreuve où il y a de grands spécialistes."

Toujours concentré, volontiers modeste ("Ça s'est plutôt bien passé", dit-il au sujet de sa victoire), il passera les prochains jours à se relaxer après ce début de compétition en fanfare. "Il me reste trois jours pour me remettre de mes émotions et récupérer. J'en ai besoin. J'espère entendre encore une Marseillaise samedi soir."

Le JT
Les autres sujets du JT
(SERGEI GRITS/AP/SIPA / AP)