Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Mondiaux de natation 2022 : la Française Emma Terebo qualifiée pour la finale du 100 mètres dos

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Avec un 1'00''06, Emma Terebo passe en finale avec le 8ème temps des 2 demi-finales en 100 mètres dos. Malheureusement Analia Pigree pêche dans cette première demie et termine ici son aventure dans le 100 dos.
100 m dos : ça passe de justesse pour Emma Terebo Avec un 1'00''06, Emma Terebo passe en finale avec le 8ème temps des 2 demi-finales en 100 mètres dos. Malheureusement Analia Pigree pêche dans cette première demie et termine ici son aventure dans le 100 dos.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport

La Calédonienne de 23 ans a gagné le droit, dimanche, de disputer sa première finale mondiale du 100 mètres dos.

Il aura fallu attendre la seconde demi-finale pour s'assurer de sa place en finale. Pour ses premiers championnats du monde, la jeune Calédonienne de 23 ans, Emma Terebo, s'est qualifiée, dimanche 19 juin, pour la finale du 100 mètres dos. Avec un temps de 1'00"06, la licenciée au club d'Amiens a réalisé le huitième temps des demi-finales, soit juste avant le couperet.

Toute heureuse de sa performance et de cette grande première, la nageuse s'est confiée, sourire aux lèvres, au micro de France Télévisions après cette bonne nouvelle : "C'est incroyable, je suis vraiment heureuse ! Je donnerai tout demain, je ferai de mon mieux et je suis vraiment contente de passer un tour de plus." Rendez-vous est pris pour la finale, lundi, à Budapest (Hongrie).

Les deux nageuses françaises ont fait le point sur leur course, Emma Terebo s'étant qualifiée de justesse alors qu'Analia Pigree est éliminée de la compétition en 100 mètres dos.
100 m dos : les réactions d'Analia Pigree et Emma Terebo Les deux nageuses françaises ont fait le point sur leur course, Emma Terebo s'étant qualifiée de justesse alors qu'Analia Pigree est éliminée de la compétition en 100 mètres dos.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.