Cet article date de plus d'un an.

Mondiaux de natation : Bonnet et Gastaldello tombent en demi-finale du 100m nage libre

Les Françaises Charlotte Bonnet et Béryl Gastaldello n’ont pas fait le poids dans leurs demi-finales respectives des Championnats du monde de natation jeudi en Corée du Sud. De son côté, Clément Mignon a terminé septième de sa finale sur 100m nage libre.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Pas de Françaises en finale du 100m nage libre

Il n'y aura pas de Française à suivre lors de la finale des Mondiaux de natation en 100m nage libre qui se déroulent en Corée du Sud. Les derniers espoirs de la délégation tricolore étaient portés vers Charlotte Bonnet et Béryl Gastaldello. Ils se sont envolés jeudi. 

On avait laissé mercredi Charlotte Bonnet déçue de sa septième place (1'56''95) lors de la finale du 200 mètres. La championne d'Europe de la distance n'avait rien pu faire dans une série dominée par une impressionnante Federica Pellegrini (1'54''22). Cette fois encore la Française a signé un septième temps (53.62), mais ce dès sa demi-finale du 100 mètres nage libre. En retard dès la première longueur la tricolore n'a jamais semblé en mesure de rivaliser. Très réactive sur le départ, sa compatriote Béryl Gastaldello a idéalement lancé sa course avant d'exploser pour terminer sa série en 54.31, établissant le 15e temps des demi-finales.

Passe de trois pour Dressel et Seto

Déjà sacré sur le 50m papillon et le 4x100m, l’Américain Caeleb Dressel a conservé son titre de champion du monde sur le 100 mètres nage libre, ce jeudi, aux Mondiaux de Gwangju et remporté sa troisième médaille. Il a devancé le champion olympique Kyle Chalmers et le Russe Vladislav Grinev. Clément Mignon termine septième de la finale.

Le Japonais Daiya Seto s'est lui adjugé son troisième titre mondial en carrière en s'imposant sur 200m 4 nages. Une performance qui a permis au Japon de débloquer son compteur. Le Japonais a terminé devant le Suisse Jérémy Desplanches et l'Américain Chase Kalisz.
 

Kapas en or sur 200m papillon

La Hongroise Boglarka Kapas, championne d'Europe en titre, s'est imposée à Gwangju sur le 200 m papillon. Kapas, qui a devancé les Américaines Katie Drabot et Hali Flickinger à la touche, porte à trois le nombre de titres de la Hongrie aux Mondiaux après la victoire de Kristof Milak la veille, sur le 200 m papillon déjà, avec un record du monde à la clef.

Smoliga conserve son titre sur 50m dos

L'Américaine, médaille de bronze sur 100m dos mardi, a pris sa revanche et sauvé son titre sur 50m en claquant un temps de 27'33. La nageuse de 24 ans a devancé la Brésilienne Etiene Medeiros (27'44) et la Russe Daria Vaskina (27'51). 

Un record pour Wilson et le relais australien

La nageur australien Matthew Wilson a égalé le précédent record à l'occasion des demi-finales avec un temps de 2'06'67 sur 200m brasse. 

C'est la fin d'un règne celui des Américaines. Emmené par la prodige australienne Ariarne Titmus le relais de 4x200m nage libre a détrôné le quator américain, quadruple tenant du titre. Les Aussies ont devancé les Etats-Unis et le Canada et battu le précédent record d'une demi-seconde le record du monde de la distance, vieux de dix ans, en signant un chrono de 7min 41sec 50/100.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats du monde de natation

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.