Cet article date de plus de six ans.

Les Kényans vigilants lors du Mondial

Après les deux attaques terroristes qui ont fait une soixantaine de morts, le gouvernement du Kenya a fortement conseillé à ses habitants de ne pas se regrouper dans des lieux publics pour suivre les matches de la Coupe du monde de football qui se déroule actuellement au Brésil.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des télé-spectateurs kényans à Nairobi (TONY KARUMBA / AFP)

"Où c'est possible, les Kényans sont vivement encouragés à regarder les  matches de la Coupe du monde dans le confort de leur maison plutôt que dans des  lieux ouverts très fréquentés et non protégés", a indiqué le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Des attentats ont été perpétrés dans les nuits de dimanche et lundi non loin de la côte touristique, et les services de sécurité kényans ont abattu jeudi cinq personnes soupçonnées d'y avoir participé. 

Les shebabs, un groupe islamiste lié à Al-Qaïda, a revendiqué ces attaques. Toutefois, le président kényan Uhuru Kenyatta a estimé qu'ils n'étaient pas responsables de cette tuerie pointant du doigt des "réseaux politiques locaux" liés à "des gangs  criminels". Les Shebabs affirment avoir agi en représailles aux opérations de l'armée kényane en Somalie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.