Cet article date de plus de huit ans.

Gaël Monfils : "Je suis noir, donc je sue beaucoup !"

Le tennisman a-t-il perdu ses nerfs ? Voilà l'argument qu'il a avancé pour justifier ses nombreuses pauses, mercredi en huitième de finale du tournoi de Doha (Qatar). 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Gaël Monfils, lors de son quart de finale dans le tournoi de Doha (Qatar), le 3 janvier 2013.  (KARIM SAHIB / AFP)

"Je transpire ! Je suis noir, donc je transpire beaucoup.". L'argument laisse songeur. En huitième de finale du tournoi de Doha (Qatar), le tennisman Gaël Monfils a quelque peu perdu ses nerfs, mercredi 2 janvier.

Alors que l'arbitre l'avait pénalisé pour avoir pris trop de temps entre échanges, le Français s'est justifié de la sorte, à la grande surprise des internautes qui ont partagé la vidéo. 

Une nouvelle règle dans les tournois

Le site USA Today (en anglais) explique la raison de l'ire du joueur. Ce tournoi marquait en fait l'entrée en vigueur d'une nouvelle règle dans les compétitions internationales. Celle-ci prévoit qu'en cas de pause supérieure à 25 secondes entre deux points, le joueur qui sert soit averti, puis pénalisé d'une faute.

Monfils ne s'est visiblement pas encore habitué à ces nouvelles dispositions. USA Today indique qu'au cours du match, qu'il a par ailleurs remporté, il a justifié ses nombreuses pauses par les conditions climatiques et la lenteur des ramasseurs de balles qui devaient lui donner une serviette.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.