Le frisbee reconnu comme sport par le Comité international olympique

Plusieurs sports de disque volant, comme l'ultimate, le freestyle et le disc golf, obtiennent ainsi une reconnaissance officielle.

Le Britannique Adam Holt lors des championnats du monde de frisbee, le 21 juillet 2009 à Kaohsiung (Taïwan).
Le Britannique Adam Holt lors des championnats du monde de frisbee, le 21 juillet 2009 à Kaohsiung (Taïwan). (SAM YEH / AFP)

"On ne pouvait rêver d'un meilleur cadeau d'anniversaire", s'est félicité, dans un communiqué, la Fédération mondiale de disque volant (World Flying Disc Federation, WFDF), qui fête ses trente ans ce mois-ci. Le Comité international olympique (CIO) a officiellement reconnu les sports de disque volant, ou frisbee, dimanche 2 août lors d'une session organisée à Kuala Lumpur (Malaisie), rapporte la BBC (article en anglais).

Au travers de la reconnaissance officielle de la WFDF, plusieurs sports intègrent ainsi la liste des activités adoubées par le comité olympique. Le plus connu est l'ultimate, un sport collectif qui se joue sans arbitre, mais également le freestyle et le disc golf, basé comme son nom l'indique sur les règles du golf.

Les JO sont encore loin

Faut-il pour autant s'attendre à voir le frisbee débarquer aux prochains Jeux olympiques ? Le chemin est encore long. De nombreuses disciplines font ainsi partie de la liste des sports reconnus par le CIO sans pour autant être présents aux Jeux, le CIO se réservant le droit de les intégrer ou non.

La pétanque, les échecs, mais également le korfball (dérivé du basket) ou encore le bridge font ainsi partie des sports reconnus sans être pratiqués lors des JO.