Cet article date de plus de dix ans.

LaShawn Merritt suspendu 21 mois

L'athlète américain LaShawn Merritt, champion olympique (2008) et du monde (2009) du 400 m qui a subi trois contrôles antidopage positifs à la DHEA (stéroïde anabolisant), a été suspendu 21 mois, a annoncé lundi l'Agence américaine antidopage. L'athlète de Virginie, âgé de 23 ans, avait été contrôlé positif le 28 octobre 2009 puis le 8 décembre et enfin le 16 janvier dernier. La sanction a pris effet le 28 octobre 2009 et s'achèvera donc début juillet 2011.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

En avril dernier, lors de l'annonce des contrôles de Merritt, son avocat avait expliqué la présence de DHEA et de prégnénolone par "la  prise d'un médicament en vente libre visant à augmenter la taille du pénis,  qu'il a utilisé épisodiquement après la saison 2009".  L'Américain s'était également expliqué dans un communiqué: "En tant qu'athlète et fervent adepte d'un sport propre, j'ai toujours travaillé à  pousser mes capacités physiques jusqu'à la limite sans aucun produit destiné à améliorer la performance. Savoir que j'ai été contrôlé positif à cause de la  prise d'un produit que j'ai utilisé à des fins personnelles est dur à avaler...J'espère que mes sponsors, ma famille, mes amis et mon sport me  pardonneront pour avoir fait une erreur aussi idiote, immature et égoïste,  avait-il poursuivi. Aucune sanction ne masquera l'embarras et l'humiliation que  je ressens."

 Merritt a été sacré champion olympique du tour de piste en 2008 à Pékin,  détrônant au passage son compatriote Jeremy Wariner qui dominait la distance  depuis quatre ans, avant de confirmer un an plus tard à Berlin en devenant  champion du monde de la spécialité. Il est aussi vice-champion du monde 2007. Avec un chrono de 43.75 (août 2008 à Pékin), il est par ailleurs le  cinquième meilleur performeur de l'histoire derrière ses compatriotes Michael  Johnson, Harry Butch Reynolds, Wariner et Quincy Watts.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.