Cet article date de plus de six ans.

La FIFA fait confiance à la Russie pour 2018 mais Blatter ne dit rien sur le Mondial 2022 au Qatar

La FIFA "fait confiance" aux autorités russes pour organiser la Coupe du monde de football en 2018, et s'oppose à un éventuel boycott du Mondial motivé par la crise ukrainienne, a annoncé ce mardi son président Sepp Blatter. "La FIFA soutient inconditionnellement la Coupe du monde en Russie. (...) Nous faisons confiance au pays, nous faisons confiance à ses autorités", a-t-il déclaré lors d'une cérémonie à Moscou qui dévoilait le logo officiel du Mondial 2018.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Theo Zwanziger aux côtés de Sepp Blatter

Mais c'est surtout la Coupe du monde 2022, prévue au Qatar, qui suscite le plus de polémiques avec de virulents détracteurs. La FIFA a déjà fait savoir le 17 octobre que le rapport remis par l’ex procureur fédéral américain Michael J Garcia sur les conditions d’attribution de l’épreuve au Qatar ne serait pas publié intégralement.

Le magistrat allemand Hans-Joachim Eckert, président de la chambre de jugement de la commission d’éthique de la FIFA, avait souligné que ce rapport mettrait la Fédération Internationale de Football Association "dans une situation juridique très délicate".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.