Cet article date de plus de trois ans.

La belle histoire de Fagner, 29 ans, premier match avec le Brésil en Coupe du monde

Le joueur de Corinthians a remplacé Danilo au poste de latéral droit face au Costa Rica ce vendredi après-midi. Pour le latéral droit de 29 ans, il s’agissait surtout de son premier match en Coupe du monde. Avant de s’envoler pour la Russie, il ne comptait même que quatre sélections avec la Seleçao !
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Fagner Conserva Lemos (THIAGO BERNARDES / FRAMEPHOTO)

Remplacer Danilo n’est pas une mince affaire. Touché à une cuisse, ce dernier avait déjà pris la place de titulaire après la blessure de Dani Alves en mai dernier. C’est donc désormais au tour de Fagner Conserva Lemos d’endosser le poste de latéral droit de la Seleçao. Mais contrairement à ses homologues habitués des sélections, être titulaire face au Costa Rica est une véritable aubaine pour le joueur de Corinthians. A 29 ans, Fagner participe à son tout premier match en Coupe du monde. Avant de s’envoler pour la Russie, il ne comptait d’ailleurs que… Quatre sélections sous le maillot Auriverde ! 

Il n’a pas été titulaire depuis le 9 juin 2017 à l'occasion d’un match amical face à l’Argentine. C’est pour dire. Le joueur de 29 ans ne s’attendait pas à disputer ce Mondial en Russie. Cette nouvelle, il l’a même apprise devant son poste de télévision en compagnie de sa famille. Difficile d’oublier cette séquence qui a rapidement fait le tour du monde. Alors que Tite annonçait sa sélection, toute la famille du joueur - Fagner compris - a explosé de joie et fondu en larme. Une séquence émotion dont on ne se lasse pas !

Voir le post sur Instagram

Un seul match officiel en sélection nationale

Mais que sait-on vraiment de ce joueur ? L’arrière droit d’1m68 est né à Sao Paulo. Il fait ses débuts en tant que professionnel en 2006 avec le Corinthians, le plus grand club brésilien omnisport basé à Sao Paulo. Un an plus tard, il intègre le club hollandais du PSV Eindhoven. Sans succès, avec seulement trois matches au compteur, il quitte le club pendant un an pour l’EC Vitoria, au Brésil. En 2009, il signe à Vasco da Gama pour rejoindre trois ans plus tard le VfL Wolfsbourg en Allemagne, qu’il quittera deux ans plus tard pour revenir aux Corinthians, là où tout avait commencé.

Sa carrière en équipe nationale n’est pas très flamboyante… La faute à des joueurs bien meilleurs que lui à son poste. Lors de ses quatre sélections, il a passé la majorité de son temps sur le banc des remplaçants, sans forcément entrer sur le terrain. Il n’a au total pris par qu’à un seul match, officiel, face au Paraguay le 29 mars 2017 lors des qualifications du continent sud-américain pour la Coupe du Monde. Les trois autres étaient des matches amicaux, pendant lesquels il a joué en tout et pour tout 170 minutes.

Voir le post sur Instagram

Un joueur très superstitieux

Fagner est donc entré sur le terrain face au Costa Rica en portant le numéro 22. Un nombre différent de celui qu’il a l’habitude de porter; le 23. Et c’est un détail qui a de l’importance. En tout cas pour lui. Car le joueur de Corinthians est superstitieux. « J’ai mes folies (rires). La climatisation de la voiture doit être sur un nombre pair, tout comme le volume de la télévision. Si c’est à 19, je change. C’est fou non ? », déclarait-il lors d’une interview pour Lance!. Depuis toujours, le latéral est fan incontesté de David Beckham, qui jouait avec le 23. Quand il a intégré le club hollandais du PSV Eindhoven, le joueur a pris ce même numéro et a marqué son premier but avec ce maillot. Il semblerait que le numéro 22 lui ait finalement porté chance. Ce vendredi après-midi, le Brésil a arraché la victoire au Costa Rica, 2 buts à 0. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.