Cet article date de plus de sept ans.

Keshi (Nigéria) : "Ca va chauffer"

"Demain, ça va chauffer", a déclaré dimanche le sélectionneur du Nigeria Stephen Keshi à la veille du 8e de finale du Mondial-2014 contre la France, lundi à Brasilia.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Vous faites partie des deux dernières équipes africaines (avec  l'Algérie) encore en 8e de finale, une première en Coupe du monde, alors que  votre pays est secoué par une série d'attentats islamistes...

Je ne sais pas si c'est la meilleure Coupe du monde pour l'Afrique. Il  y a des problèmes au pays, mais ce qui se passe ne nous a pas beaucoup  affectés. On veut amener du sourire à nos compatriotes. C'est vrai que c'est  une période troublée, mais on va essayer de continuer de donner de la fierté au  continent africain.

Vos joueurs ne sont-ils pas trop intimidés à l'idée de jouer contre la  France?

Les joueurs étaient tendus en première période contre l'Argentine  (défaite 3-2), on en a parlé à la mi-temps et ça a changé. J'espère qu'on sera  au même niveau que l'on a montré en seconde période contre l'Argentine.

Etes-vous surpris de voir la France à un tel niveau et que pensez-vous de Didier Deschamps?

La France est un pays de football, qui a beaucoup de possibilités, de  grands joueurs. J'ai joué trois ans en France à Strasbourg. C'est toujours bien  de regarder le foot français. Cela ne m'étonne pas que la France ait une très  bonne équipe, avec des joueurs qui jouent dans de grands clubs. Demain, ça va  chauffer. Ils ont bien commencé, ils jouent bien. Didier sait ce qu'il veut.  C'est un battant, il a toujours eu ça en lui. C'est un grand professionnel et  il l'est resté en devenant entraîneur et en bâtissant une belle équipe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.