Championnats d'Europe de Judo : Fontaine en argent, Iddir et Posvite en bronze

Léa Fontaine remporte l'argent, Alexandre Iddir et Fanny-Estelle Posvite le bronze aux championnats d'Europe de Judo.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Léa Fontaine vice-championne d'Europe en +78kg, dimanche 18 avril. (PHILIPPE MILLEREAU / KMSP)

La judoka française Léa Fontaine a remporté à 20 ans sa première médaille internationale dans la catégorie des +78kg, de l'argent européen après sa défaite en finale contre Kayra Sayit (ippon), dimanche à Lisbonne. La double championne d'Europe chez les juniors en 2019 et 2020, n'a rien pu faire contre la Turque Sayit, qui retrouve l'or européen remporté il y a cinq ans. Malgré cette médaille, Léa Fontaine ne s’envolera pas pour Tokyo l’été prochain puisque c’est Romane Dicko, championne d’Europe 2020, qui représentera la France aux JO en +78kg. 

Iddir et Postive en bronze

Le judoka français Alexandre Iddir a obtenu sa première médaille internationale en -100 kg, du bronze européen en l'occurrence. Une performance qui conforte sa position de prétendant N.1 au billet olympique en jeu dans la catégorie. Iddir (30 ans) s'est incliné en quarts de finale contre le N.1 mondial, le Géorgien Varlam Liparteliani, avant de sortir vainqueur de ses deux combats suivants dans le golden score (la prolongation après les quatre minutes réglementaires), celui de repêchage face au Portugais Jorge Fonseca, puis celui pour une médaille de bronze face au Géorgien Ilia Sulamanidze, à chaque fois par waza-ari.

Ce podium continental conforte sa place de N.1 français en -100 kg, alors que la sélection olympique masculine doit être dévoilée sous peu par l'encadrement français. Son principal rival, Cyrille Maret, revenu depuis peu à la compétition après avoir été victime d'une luxation de la hanche avec arrachement ligamentaire dans un sérieux accident de la route fin octobre dernier, s'est lui classé septième, battu successivement en quarts de finale, puis en repêchage.

En -78 kg, Fanny-Estelle Posvite est elle aussi montée sur la troisième marche du podium, mais la sélection olympique féminine est déjà connue, et c'est Madeleine Malonga, championne du monde 2019 et championne d'Europe 2020, qui ira aux Jeux de Tokyo. Sans ses deux têtes d'affiche, Teddy Riner (+100 kg) et Clarisse Agbegnenou (-63 kg), l'équipe de France rentre du Portugal avec huit médailles, dont le titre pour Amandine Buchard (-52 kg).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.