Cet article date de plus de douze ans.

Joubert au pied du podium, Chan champion

Au pied du podium à l'issue du programme court, Brian Joubert l'est resté malgré un excellent programme libre. Le titre mondial est revenu, malgré une chute, au Canadien Patrick Chan, qui était déjà en tête vendredi soir. Deux Japonais, Daisuke Takahashi et Yuzuru Hanyu complètent le podium. Florent Amodio termine en cinquième position, juste derrière Joubert.
Article rédigé par Romain Bonte
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Brian Joubert

Même si la médaille n'est pas au rendez-vous, Brian Joubert n'a pas démérité dans ces Championnats du monde. Alors que même son entraîneur lui avait fait comprendre que c'était peut-être l'année de trop, le Poitevin est reparti au combat. Contre vents et marées, le champion du monde 2007 a retrouvé des sensations qu'il n'avait plus connues depuis les Mondiaux-2010 à Turin. A 27 ans, Joubert a surtout démontré qu'il avait encore les capacités de rivaliser avec le gratin du patinage mondial, et que son objectif de disputer les Jeux Olympiques de 2014 n'est peut-être pas si farfelu. Terminant en outre devant un autre Français Florent Amodio, Joubert ne va probablement pas raccrocher ses patins de si tôt.

Il fallait avant tout évacuer cette satanée 16e place obtenue aux JO 2010, et quoi de mieux que de patiner relâcher comme il l'a fait vendredi lors du programme court. Le triple champion d'Europe avait d'ailleurs patiné samedi sur Matrix, un programme datant de 2004, mais qui a eu le mérite de le remettre en confiance. Pour ses 11es  Championnats du monde qu'il disputait devant un public niçois acquis à sa cause, Joubert a surtout retrouvé la joie de patiner, ce qui doit donner du baume au coeur de ses fidèles supporteurs. De son côté, Amodio a certes le talent comme sa médaille de bronze aux Championnats d'Europe l'atteste, mais va devoir mettre les bouchées doubles s'il souhaite devenir l'incontestable N.1 français. A 21 ans, Amodio qui a lui-même avoué que son assiduité à l'entraînement n'était pas optimale, doit désormais prendre exemple sur son aîné.

Chan chute, et gagne

Sa technique est irréprochable, mais une chute a bien failli coûter son titre au Canadien Patrick Chan. Malgré quelques sifflets venus du public niçois, le tenant du titre s'est au final imposé pour imiter son compatriote Elvis Stojko qui était jusqu'à présent le seul Canadien à avoir conserver un titre mondial (1994 et 1995). Avec 266,11 points, Chan a devancé deux Japonais, Daisuke Takahashi, 259,66, et Yusuru Hanyu, 251,06. Voir deux Japonais sur un podium des Mondiaux est d'ailleurs une première dans l'histoire du patinage artistique. Si le champion du monde 2010 Daisuke Takahashi n'est pas un inconnu, la performance de son jeune compatriote de 17 ans Yuzuru Hanyu a littéralement conquis le public. Joubert et Amodio ont donc pris les quatrième et cinquième places avec 244,58 et 243,03 points. La France termine ainsi ses Mondiaux avec une seule médaille, le bronze de Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat en danse.

Chez les dames, c'est l'Italienne Carolina Kostner qui a été sacrée championne du monde pour la première fois de sa carrière. Avec un  total de 189,94 points, Kostner a devancé la Russe Alena Leonova (184,28) et la Japonaise Akiko  Suzuki (180,68).

Voir la video

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.