VIDEO. Que vont devenir les installations des JO de Sotchi ?

Si certains lieux vont conserver leur vocation sportive, d'autres ont un destin moins certain, ce qui inquiète notamment les commerçants. Reportage.

A. MIKOCZY / B. VIGANIS / V. SIDOROV - FRANCE 2

A Sotchi, l'après-JO a commencé. La ville russe va connaître un nouveau souffle durant les Jeux paralympiques, du 7 au 16 mars. Mais la question de l'avenir de la cité qui borde la mer Noire se pose déjà, à plus long terme. Côté mer, le site gardera une vocation sportive, avec notamment les patinoires. Côté montagne, l'avenir est plus flou. "J'ai envie de voir ce qu'il va se passer après, c'est une intrigue", reconnaît Christophe Estrade, restaurateur français installé à Sotchi depuis sept ans. 

Le chantier des Jeux olympiques de Sotchi a coûté 37 milliards d'euros, dont la moitié d'argent public. Si certains espèrent que la région profitera de ces investissements pour se développer, d'autres, comme l'opposant Alexeï Navalny, estiment que "le seul objectif de cette olympiade était de permettre aux amis de Vladimir Poutine de s'enrichir en profitant des commandes publiques". Grand vide ou seconde jeunesse dans le Sotchi post-JO ? Le brouillard n'est pas encore dissipé.

La patinoire Adler Arena, le 2 février 2014, à Sotchi (Russie).
La patinoire Adler Arena, le 2 février 2014, à Sotchi (Russie). (CHRISTIAN CHARISIUS / AFP)