Cet article date de plus de sept ans.

Dix Français qui peuvent décrocher une médaille aux JO de Sotchi

L'équipe de France espère battre son record de 2010 en ramenant plus de 11 breloques de Russie. Francetv info vous dit quels athlètes sont susceptibles d'y arriver.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Martin Fourcade est l'une des meilleures chance de médaille pour la France. En tête de la Coupe du monde de biathlon, il a remporté le 15 km le 5 janvier dernier à Oberhof (Allemagne). (MARTIN SCHUTT / AFP)

Pour ces 22es Jeux olympiques, les Français sont ambitieux. Denis Masseglia, le président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) espère battre le record de 2010 à Vancouver, où les Bleus avaient ramené 11 médailles, dont deux en or.

Avant le début de la compétition, francetv info évalue les chances de nos champions. 

Jason Lamy-Chappuis en combiné nordique

Chance de médaille : très élevée. Il a déjà tout gagné mais n'est pas rassasié. Le porte-drapeau de l'équipe de France et champion olympique en titre est toujours au top. Depuis sa médaille d'or à Vancouver en 2010, il a été sacré quatre fois champion du monde en 2011 (dans une épreuve) et 2013 (dans trois épreuves). Il a aussi gagné trois Coupes du monde. Et le relatif échec devant ses supporters à Chaux-Neuve, dans le Jura, (il a terminé 7e lors de cette étape de la Coupe du monde), le 12 janvier, a aiguisé son appétit.

Il devrait également porter le relais homme. Deuxième lors de l'étape de Coupe du monde à Oberstdorf (Allemagne), l'équipe a les moyens de glaner une médaille.

Le combiné nordique allie saut à ski et ski de fond. Ici, Jason Lamy Chappuis, lors d'une session d'entrainement à Oberstdorf (Allemagne), le 24 janvier. (SVEN HOPPE / DPA)

Martin Fourcade en biathlon 

Chance de médaille : très élevée. Il a certes raté son rendez-vous avec le public français, mi-décembre au Grand Bornand (Haute-Savoie), où il a terminé 17e de la poursuite, mais la star française de la discipline mène le classement général de la Coupe du monde, devant son grand rival, le Norvégien Emil Hegle Svendsen. Vice-champion olympique 2010, il a déjà affiché ses ambitions : "Je vais à Sotchi pour ramener un titre olympique." Martin Fourcade est engagé dans quatre épreuves individuelles (sprint, poursuite, mass start et 20 km) et deux relais (messieurs et mixte).

Alexis Pinturault en ski alpin

Chance de médaille : élevée. Le skieur de Courchevel surnomé "la bête" est en forme avec notamment une victoire dans le super-combiné de Kitzbühel (Autriche) et une autre lors du slalom de Wengen (Suisse). Cette saison, il chatouille les meilleurs comme l'américain Ted Ligety et l'Autrichien Marcel Hirscher. "Je suis tout près", confie-t-il à L'Equipe. Il devrait s'aligner sur super-combiné, géant et slalom.

Kevin Rolland en ski freestyle

Chance de médaille : très élevée. Il est l'un des plus sûrs espoirs de la France et ambitionne de devenir le premier champion olympique français de l'histoire en half-pipe. Sacré champion du monde en 2009 et vice-champion du monde en 2011, le skieur de La Plagne est monté 8 fois sur le podium en 14 épreuves de Coupe du monde (trois victoires) et a remporté le globe de cristal de la spécialité en 2009.  Il a bien débuté sa saison en terminant notamment deuxième des X Games (compétition des sports dit "extrêmes") à Aspen (Etats-Unis).

Ophélie David en skicross

Chance de médaille : élevée. Elle a tout gagné au cours de sa carrière, mais court toujours après une médaille olympique. Oubliée la chute de 2010 en quart de finale alors qu'elle était la grande favorite de l'épreuve. A 37 ans, elle reste toujours au top. Elle a même fini deuxième de la Coupe du monde en 2012 et 2013, portant son bilan à 54 podiums en 86 courses.

Ophélie David (deuxième en partant de la gauche), le 15 décembre 2013 lors d'une descente à Val Thoren (Savoie).  (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

Marie-Laure Brunet en biathlon

Chance de médaille : élevée. Quatre ans après ses deux médailles (argent en relais et bronze en individuel) gagnées à Vancouver, la Pyrénéenne a volontairement fait l'impasse sur l'étape de Coupe du monde à Oberhof, au mois de janvier, pour mieux se préparer. Elle peut compter la bonne ambiance qui règne au sein de l'équipe de France féminine de biathlon, qui s'est amusée à se mettre en scène sur le thème de James Bond et du film Bons baisers de Russie

Maurice Manificat en ski de fond 

Chance de médaille : moyenne. A 27 ans, il est le numéro un français du ski de fond depuis la retraite de Vincent Vittoz en 2011. Maurice Manificat s'est déjà imposé à trois reprises en Coupe du monde dans sa carrière, dont la dernière sur le 30 km libre de Davos (Suisse), fin décembre.

Thomas Fanara en ski alpin

Chance de médaille : moyenne. A un mois des jeux, il a montré qu’il était capable de se hisser sur le podium en décrochant la deuxième place du slalom géant lors de l'étape de la Coupe du monde à Adelboden (Suisse). Pour autant, à 32 ans, il n'est jamais parvenu à décrocher une victoire. Mais pour les Jeux, il a mis toutes les chances de son côté en faisant appel à un coach mental.

Nathalie Pechalat et Fabian Bourzat en patinage artistique

Chance de médaille : moyenne. Sur la glace, les espoirs reposent essentiellement sur les épaules du couple qui peut prétendre au bronze. Un objectif que Brian Joubert et Florent Amodio ne semblent pas en mesure d'atteindre en individuel. 

Alexis Contin en patinage de vitesse

Chance de médaille : très faible mais... Les Jeux commencent mal pour celui qui a vu sa préparation perturbée par un conflit avec sa fédération, qui lui reproche de coûter trop cher, explique L'Equipe. Obligé de déclarer forfait pour la première épreuve (le 5000 m), prévu samedi 8 février, il espère être rétabli pour le 15 000 m le 15 février. Il a pourtant décroché une 2e place prometteuse début décembre, à Astana (Kazakhstan) sur 10 000 m. A Sotchi, il pourrait aussi briller en équipe, avec Benjamin Macé et Ewen Fernandez.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers JO de Sotchi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.