JO d'hiver 2018 : Shaun White superstar, encore du vent et un selfie de médaillés français... Ce qu'il ne fallait pas rater cette nuit à Pyeongchang

Le célèbre snowboardeur américain a réalisé une performance presque parfaite en halfpipe. Il retrouve son trône et permet aux Etats-Unis de conquérir une 100e médaille dans l'histoire des Jeux d'hiver.

L\'Américain Shaun White célèbre sa médaille d\'or en snowboard half-pipe, le 14 février 2018 à Pyeongchang (Corée du Sud).
L'Américain Shaun White célèbre sa médaille d'or en snowboard half-pipe, le 14 février 2018 à Pyeongchang (Corée du Sud). (MARTIN BUREAU / AFP)

Des rafales, encore et toujours. Le vent joue les trouble-fêtes, mercredi 14 février, aux Jeux olympiques de Pyeongchang (Corée du Sud). Plusieurs épreuves ont été repoussées en raison des conditions météorologiques. Cela n'a pas empêché le snowboardeur américain Shaun White de remporter la centième médaille d'or des Etats-Unis aux JO d'hiver, en halfpipe. Si vous dormiez, voici ce que vous avez raté dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 février.

Le sacre de l'Américain Shaun White

C'était un run (presque) parfait. Le snowboardeur américain Shaun White, superstar de la discipline et grand favori de l'épreuve, a remporté la médaille d'or en halfpipe, mercredi aux JO de Pyeongchang. Avec un score de 97,75, tout près de la note maximale de 100, Shaun White s'est imposé devant le Japonais Ayumu Hirano (95,25) et l'Australien Scotty James (92,00).

Il a ainsi décroché son troisième titre olympique dans la discipline, après ceux de 2006 et 2010, et la centième médaille d'or des Etats-Unis aux Jeux olympiques d'hiver. Il a rapidement été félicité par d'autres sportifs sur les réseaux sociaux, comme l'athlète de bobsleigh Lauren Gibbs ou encore le quarterback Aaron Rodgers. Ce dernier a tweeté... une chèvre. En effet, l'animal se dit "goat" en anglais et signifie dans les sports américains "Greatest Of All Time" (le meilleur de tous les temps).

Le vent joue encore les trouble-fêtes

"Gang-Poong", "vent fort" en coréen : pas un jour sans que ces mots n'apparaissent sur le bulletin météo. Après l'annulation dimanche de la descente messieurs puis du slalom géant dames lundi, le vent a encore fait des siennes mercredi entraînant le renvoi à jeudi du 15 km féminin en biathlon et à vendredi du slalom dames. L'épreuve de saut du combiné nordique a également dû être repoussée de quelques dizaines de minutes. Qu'il soit glacial ou non, cet air puissant pose un problème pour la sécurité des épreuves et des skieurs.

La photo de "winners"

Larges sourires à Pyeongchang. Après sa médaille d'or en poursuite, Martin Fourcade a célébré son résultat avec d'autres Bleus comblés. En effet, il a publié une photo de lui sur Twitter, entouré d'Anaïs Bescond, médaillée de bronze en poursuite, de Victor Muffat-Jeandet, médaillé de bronze en combiné alpin, et d'Alexis Pinturault, récompensé d'une médaille d'argent également en combiné alpin. C'est ce qu'on appelle une brochette de vainqueurs !

Le rituel original de Nastasia Noens

"La veille de course, j'ai le cœur qui bat fort", raconte à France Télévisions la skieuse Nastasia Noens. Mais ce n'est pas tout. Avant chaque départ, la Française a ses petits rituels. "Je ne dors pas la veille de course", ajoute-t-elle. Une nuit blanche donc et... "son coloriage". Oui, vous avez bien lu : l'athlète fait des petits dessins avant chacune de ses épreuves, et ce depuis deux ans. "Je colorie avant chaque manche. Un petit stress en moins. J'ai un petit cahier et je colorie."

Belle performance pour les Français en patinage

Très belle performance pour les patineurs Vanessa James et Morgan Ciprès. Le couple français a pris la sixième place du programme court couples avec une chorégraphie effectuée sur la musique d'Ed Sheeran, Make It Rain. Très complices sur la glace, ils ont obtenu un total de 75,34 points, soit un score à un point et demi seulement de la dernière marche du podium (76,82 pour les Canadiens Meagan Duhamel et Eric Radford, derrière les Chinois et les Russes).