Cet article date de plus de six ans.

JO 2018 : pour Tessa Worley, "une médaille réaliserait un grand rêve"

Dans les rangs français, aux Jeux olympiques de Pyeongchang (Corée du Sud), un grand espoir de médaille se porte sur Tessa Worley, championne de géant en 2013 et 2015.  

Article rédigé par Richard Vivion
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Tessa Worley lors de la présentation de la délégation française aux JO d'hiver 2018, en octobre 2017. (FRANCK FIFE / AFP)

Pour les 23e Jeux olympiques d'hiver, dont la cérémonie d'ouverture est prévue vendredi 9 février à Pyeongchang (Corée du Sud), Tessa Worley porte de grandes ambitions dans les rangs français. La double championne du monde de slalom géant en 2013 et 2015 incarne l'une des principales chances de médailles pour la France.

L’une des grandes favorites du géant le 12 février

À 28 ans, Tessa Worley participe en Corée du Sud à ses deuxièmes Jeux olympiques. La skieuse du Grand-Bornand (Haute-Savoie) y affiche de grandes ambitions. Elle est à Pyeongchang pour monter sur le podium.

Une médaille aux Jeux, ce serait magique. Je sais que ça fait rêver tout le monde. Si je n’en ai pas, ça ne changera pas la face du monde, mais en avoir une, ça réaliserait un grand rêve.

Tessa Worley, double championne du monde du slalom géant

à franceinfo

Pour réaliser son objectif, Tessa Worley la méticuleuse ne laisse rien au hasard. "Perfectionniste, confie-t-elle, j’aime que les choses soient faites avec précision, mais aussi avec efficacité." Rêver tout en gardant les pieds sur terre, c’est la marque de fabrique de celle qui est devenue deux fois la reine du slalom géant. Et si la pression devient trop grande, Tessa Worley sait comment décompresser. Entre le tricot et le yoga, la lauréate du globe de cristal la saison dernière lit et regarde des films. "On vit à 100 à l’heure, alors c’est se remettre à une vitesse de croisière, plus cool et tranquille", confie-t-elle.

Tessa Worley cherche le calme pour mieux appréhender l'immense défi, lundi prochain, 12 février. Elle sait qu'elle peut mettre un terme à 16 ans de disette olympique pour le ski féminin français.

Tessa Worley : l'une des principales chances de médailles tricolores aux JO 2018 - un reportage de Richard Vivion

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.