"Ça y est, on y est vraiment !" : les athlètes français prennent leurs quartiers dans le village olympique de Pyeongchang

Avant la cérémonie d’ouverture, vendredi, des Jeux olympiques d'hiver en Corée du Sud, les athlètes investissent le village olympique de Pyeongchang, véritable ville dans la ville.

L\'entrée du village olympique de Pyeongchang, en Corée du Sud.
L'entrée du village olympique de Pyeongchang, en Corée du Sud. (FRANCK FIFE / AFP)

Trois jours avant la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver, vendredi 9 février, en Corée du sud, les 2 900 athlètes attendus sont maintenant presque tous arrivés dans les villages olympiques. L’un au bord de la mer du Japon, à Gangneung, où se déroulent tous les sports de glace, l’autre à Pyeongchang, à une petite cinquantaine de kilomètres de la côte, où s'est rendu franceinfo.

Les athlètes sont logés par pays

Une fois passés les nombreux contrôles de sécurité, une place centrale se dessine, animée par de la musique, où tous les drapeaux des nations représentées flottent dans l’air. Plus loin, une immense cantine et de grands immeubles où sont logés les athlètes par pays. "Bienvenue dans notre appartement ! C’est ici que loge toute l’équipe de France de bob’…", lance Romain Heinrich. "Nous sommes six, il y a trois chambres de deux personnes, décrit le pilote de bobsleigh. Pour nous, c’est parfait puisqu’on est tous ensemble."

La chambre des bobeurs français.
La chambre des bobeurs français. (VANESSA MARGUET / RADIOFRANCE)

L'esprit "village olympique"

Parmi ses voisins de pallier, des biathlètes. Toute l’équipe de France olympique, ou presque, est répartie dans l’immeuble sur plusieurs étages. Certains, comme les skieurs alpins, se sont installés ailleurs, plus près des pistes. Ils ont fait le choix de renoncer aux petits plus du village olympique : un coiffeur par exemple, une manucure, des boutiques, une clinique, et des jeux divers, comme le babyfoot…

Le salon de coiffure et de manucure du village olympique.
Le salon de coiffure et de manucure du village olympique. (VANESSA MARGUET / RADIOFRANCE)

Il y a un "esprit village olympique". C’est ce qui plaît à Loïc Costerg, le pilote français de bobsleigh à quatre. "Quand on arrive dans le village, explique l’athlète, même si les Jeux n’ont pas vraiment débuté, c’est vraiment le moment où on voit l’ambiance olympique. Et où on se dit que ça y est, on y est vraiment !" La cérémonie d’ouverture, vendredi, viendra enfoncer le dernier clou.

Les athlètes français prennent leurs quartiers dans le village olympique de Pyeongchang - reportage Vanessa Marguet
--'--
--'--