JO 2018 : à cause de températures négatives, "les performances seront en baisse pour tout le monde" en biathlon

L'entraineur de l'équipe de France masculine de biathlon, Stéphane Bouthiaux, a expliqué mardi sur franceinfo que les athlètes sont "tout engourdis" à cause du froid de Pyeongchang, en Corée du Sud, où vont se dérouler les Jeux olympiques d'hiver.

Martin Fourcade s\'entraîne dans le stade de biathlon des JO de Pyeongchang (Corée du Sud), le 6 février 2018.
Martin Fourcade s'entraîne dans le stade de biathlon des JO de Pyeongchang (Corée du Sud), le 6 février 2018. (AFP)

Il fait si froid à Pyeongchang que "les performances seront en baisse pour tout le monde" , a prévenu mardi 6 février sur franceinfo Stéphane Bouthiaux, l'entraineur de l’équipe de France masculine de biathlon. Les températures sont très nettement en dessous de zéro dans ce district de Corée du Sud où se dérouleront, à partir de vendredi, les Jeux olympiques d'hiver

Actuellement, il fait entre -10 et -16°C. Avec le vent, la température ressentie est de -20° C. "C’est sûr que les températures idéales pour nous, c’est entre zéro et -8°C, a estimé Stéphane Bouthiaux. C’est là que les athlètes sont les plus performants." En dessous des -20°C, le règlement prévoit un report des compétitions.

"On a du mal à s'échauffer"

Les biathlètes français commencent la compétition dès le lendemain de la cérémonie d'ouverture qui a lieu vendredi. Les filles courent le sprint le samedi 10 février et les hommes, emmenés par Martin Fourcade, le dimanche 11 février.

En attendant, les athlètes s’entraînent dans des conditions météorologiques très difficiles. "On a du mal à s’échauffer", avoue le patron de l’équipe de France de biathlon. "On est tout engourdis", a poursuit Stéphane Bouthiaux, en soulignant que l'équipe doit faire face aux effets du "jetlag" (décalage horaire). Mais "on va s’adapter", a-t-il souri.