Danse sur glace : une médaille qui tient à un fil

Les champions français de danse sur glace Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron occupent pour l'instant la deuxième place du provisoire avant la grande finale de mardi 20 février aux JO d'hiver de Pyeongchang (Corée du Sud). 

FRANCE 2

Les premières notes de musique lancent le départ du programme court. Le tour du cou de Gabriella Papadakis est bien en place. Mais dix secondes plus tard, après un mouvement de Guillaume Cizeron, le tour du cou de la patineuse est décousu. Il reste alors trois minutes de danse. Les deux Français poursuivent, comme si de rien n'était, et pour cause : interrompre le programme pour recoudre la robe, c'est cinq points en moins et donc, une médaille qui s'envole.

Le plus gros cauchemar de Gabriella Papadakis

À plusieurs reprises, la robe de la Française menace de dévoiler son intimité. Gabriella Papadakis la réajuste tout en dansant. Des petits détails qui ont, selon eux, abaissé leur note finale. Derrière son grand sourire, Gabriella Papadakis cache ce qu'elle considère comme le plus gros cauchemar de sa carrière. Pourtant, les deux Français sont deuxièmes avant le programme libre la nuit prochaine, où ils retrouveront leurs costumes de favoris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron lors du programme court de patinage artistique aux Jeux olympiques de Pyeongchang (Corée du Sud), le 19 février 2018.
Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron lors du programme court de patinage artistique aux Jeux olympiques de Pyeongchang (Corée du Sud), le 19 février 2018. (ALEXANDER VILF / SPUTNIK)