Cet article date de plus de sept ans.

JO de Rio : jets de pierres, de sable... les souffrances de la torche olympique

La torche olympique arrivera ce vendredi soir dans le stade du Maracana de Rio. Une torche olympique qui a tout au long de ce trajet été la cible de mouvements de contestations.
Article rédigé par Olivier Poujade
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (La torche olympique est arrivée mercredi à Rio au Brésil © DOUGLAS MAGNO / AFP)

Après être passée entre les mains de 12.000 relayeurs et après avoir traversé 327 villes du Brésil, la torche olympique sera vendredi soir au stade Maracana. Et elle aura souffert, cette torche, en traversant ce pays étranglé par la crise économique et par l’inconséquence d’une classe politique corrompue jusqu’à l’os.

Les souffrances de la torche olympique. Le reportage d'Olivier Poujade

La torche est souvent passée en force

Le symbole olympique en a ainsi fait les frais : des jets de pierres et de seaux d’eau. Mais comme l’eau n’éteint pas la flamme, alors on lui a jeté du sable, elle a même été attaquée avec un extincteur. Certains des fauteurs de troubles sont aujourd’hui en prison.

Pendant son périple, la torche est souvent passée en force, surprotégée par des policiers que le peuple brésilien ne porte pas dans son cœur. Cela a été le cas, encore mercredi dernier, dans la banlieue de Rio où des tirs de flash ball et de grenades lacrymogènes ont éclaté. Une fois de plus les forces de l’ordre n’ont pas brillé par leur délicatesse tout au long du trajet. Il n’y a guère que lorsqu’elle était portée par un gradé de l’armée brésilienne que la torche a pu souffler un peu. Mais elle gardera, c’est sûr, une image fidèle de ce qu’est aujourd’hui ce pays.

A LIRE AUSSI ►►► JO de Rio : des habitants d'une favela expulsés de leur logement à J-2

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.