JO 2016 : Michael Phelps, les secrets d'une légende

La journée d'hier, mardi 9 août, a été marquée par le nouveau sacre de l'Américain Michael Phelps. Avec deux nouvelles médailles d'or la nuit dernière, il atteint un total de 21 titres olympiques depuis le début de sa carrière, du jamais vu dans l'histoire.

Cette vidéo n'est plus disponible
Comme toujours, il a éclaboussé ses adversaires dans le bassin, et comme souvent il n'a faibli que sur le podium, les yeux rougis au son de l'hymne américain. Avec lui l'exploit est habituel et les superlatifs insuffisants. Deux médailles d'or en une heure hier soir, cela fait 21 titres olympiques et de nouveaux chapitres dans l'histoire du sport. Pourquoi Michael Phelps est-il le meilleur ? La question est métaphysique et physique. 1m93, 88 kilos, costaud, mais pas exceptionnel. Sauf que ce corps est conçu pour nager. 2,01 mètres d'envergure et surtout des pieds immenses pointure 47 avec des chevilles aussi souples que des palmes.

Un champion au sommet de son art

Une force et une agilité façonnée dès l'adolescence à Baltimore dans le nord-est des États-Unis. Six heures par jour avec le même entraîneur depuis ses débuts pour forger une technique parfaite et gagner dans toutes les nages ou presque depuis maintenant 15 ans. L'Américain a une carte maîtresse : à chaque virage, il creuse encore l'écart en restant sous l'eau bien plus longtemps que ses adversaires. A 31 ans, sa retraite de 2012 appartient au passé, aujourd'hui Michael Phelps est un champion au sommet de son art et un homme apaisé papa d'un garçon de trois mois.
Le JT
Les autres sujets du JT