Cet article date de plus de quatre ans.

France – Norvège : pourquoi les Experts ne peuvent pas perdre la finale du Mondial

16 ans après son sacre mondial à domicile, l’équipe de France de hand peut de nouveau vivre ce moment magique, lors d’une finale face à la Norvège qui s’annonce palpitante. Toutes les conditions sont –théoriquement- réunies pour que « les Experts » décrochent un sixième titre de Champions du monde. Voici six bonnes raisons, selon lesquelles les coéquipiers de Nikola Karabatic ne peuvent pas perdre cette finale.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

► Parce qu’ils jouent devant leur public

Depuis le match d’ouverture face au Brésil à cette finale, le soutien du public ne s’est jamais éteint, bien au contraire. De Nantes à Bercy, en passant par les 28 000 fans lillois, les Tricolores ont été transcendés par leurs supporters. « Le public nous permet de donner le meilleur de nous-mêmes expliquait ainsi Luc Abalo après la demi-finale remportée face à la Slovénie (31-25). En ce jour de finale, l’Accordhotels Arena sera sans le moindre doute en ébullition pour accueillir les Experts.

► Parce qu’ils l’ont déjà fait à la maison

Comme en 2001, lorsque « les Costauds » avaient remporté leur deuxième titre mondial devant leur public, la France a la possibilité de triompher de nouveau dans une compétition qu’elle organise. A l’époque, les petits jeunes Thierry Omeyer et Daniel Narcisse (24 et 21 ans) participaient à leur première finale. 16 ans et quelques sacres plus tard, les deux joueurs sont devenus des joueurs emblématiques, et sauront transmettre leur expérience aux plus jeunes.

► Parce qu’ils ont tout gagné

Quintuple championne du monde, double championne olympique, triple championne d’Europe, l’équipe de France règne dans son sport comme jamais aucune autre équipe ne l’a fait. Le talent, l’humilité et l’esprit de groupe des joueurs, le savoir-faire du staff et l’expérience du très haut niveau sont autant de paramètres qui bénéficient à cette équipe. Qu’ils soient « Barjots », « Costauds » ou Experts, les fondamentaux sont restés les mêmes. Et alors que d’autres pourraient se voir déjà vainqueurs, les Bleus ont toujours su se remettre en question. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.