Cet article date de plus de six ans.

La France veut confirmer contre le Monténégro

Les handballeuses françaises veulent confirmer leur montée en puissance contre le Monténégro, tenant du titre, vendredi (18h00) à Osijek (Croatie), lors de leur dernier match du premier tour pour débuter la suite de l'Euro avec le maximum de points. En pulvérisant mercredi la Serbie (27-16), vice-championne du monde, les Bleues ont validé leur billet pour le tour principal tout en frappant un grand coup.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Cette prestation éclatante, à mille lieues du visage crispé affiché contre la Slovaquie en ouverture (21-18), leur permet de rêver à peut-être mieux que de figurer dans le Top 5, leur objectif initial. Tout dépendra du duel contre les Monténégrines, leurs meilleures ennemies, une "finale" du groupe D aux allures de tournant. En cas de succès, les joueuses d'Alain Portes rallieraient Zagreb avec un confortable matelas de quatre points et seraient en ballotage favorable pour accéder au dernier carré. Pour cela, il faudra dominer l'une des meilleures nations du handball féminin. Championnes d'Europe sortantes, Katarina Bulatovic et ses coéquipières avaient aussi décroché la médaille d'argent lors des jeux Olympiques 2012 à Londres... où elles avaient éliminé la France sur le fil (23-22) en quarts de finale. La revanche des Françaises lors du premier tour du Mondial l'an passé, d'un tout petit but aussi (17-16), n'a fait qu'exacerber la rivalité entre deux équipes qui se connaissent par coeur. "Ce sont des joueuses assez fières d'elles. Quand on les croise dans les couloirs de l'hôtel, elles nous regardent de haut, ne nous disent pas bonjour. On a l'habitude", affirme l'arrière Alexandra Lacrabère, présente lors des deux précédents duels.

Combat physique​

Réputées pour leur jeu musclé et leurs fortes individualités, les Monténégrines ont facilement battu les Slovaques (28-24) après avoir usé les Serbes (22-19) lors de leur premier match comparé à un "combat de catch" par le sélectionneur Alain Portes. "On sait que cela va être très physique. Elles donnent pas mal de coups que les arbitres ne sanctionnent pas forcément", renchérit Lacrabère. La sélection balkanique, dont plus de la moitié de l'effectif évolue dans le grand club du Buducnost Podgorica, possède d'excellentes joueuses à tous les postes. Outre l'arrière droite Katarina Bulatovic, on peut citer l'ailière Jovanka Radicevic et l'arrière gauche Marija Jovanovic, membre du club français d'Issy-Paris. "C'est fort mais si on parvient à ne pas les laisser jouer, on peut vite leur faire péter un plomb", estime Lacrabère. Leur point fort reste leur défense. "Elles empêchent leurs adversaires de passer derrière. Mais j'ai trouvé un ou deux trucs que l'on va essayer", assure Portes. Les Monténégrines sont prévenues.

Vidéo : les Bleues repartent déjà au combat 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnat d'Europe de handball

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.