Euro de hand : les Bleus débutent bien le tour principal avec une victoire contre la Croatie

L'équipe de France a fait preuve de sérieux pour prendre la mesure des Croates (34-32), jeudi soir à Cologne (Allemagne). Elle prend la tête de la poule 1 et se rapproche des demi-finales.
Article rédigé par Hortense Leblanc, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Les Français Luka et Nikola Karabatic lors du match contre la Croatie à l'Euro, le 18 janvier 2024. (INA FASSBENDER / AFP)

Après un match décisif maîtrisé contre l’Allemagne, la compétition commençait "vraiment" contre la Croatie, selon les dires des Bleus, à l'occasion du premier match du tour principal, jeudi 18 janvier à Cologne (Allemagne). Dans le chaudron de la Lanxess Arena, cathédrale du handball, devant un public acquis à la cause croate, les joueurs de Guillaume Gille ont confirmé leur montée en puissance, avec une victoire 34-32, et dans le même temps, Nikola Karabatic est devenu le meilleur buteur de l’histoire de l’Euro avec 289 buts.

Avec une confiance renouvelée aux mêmes joueurs qui avaient battu l’Allemagne, les Bleus voulaient entamer le tour principal du bon pied et effacer le mauvais souvenir de leur défaite contre ces mêmes Croates, dans la même Lanxess Arena, lors du tour principal du Mondial 2019. Malgré quelques trous d’air, les Français ont rempli leur mission. Ils ont toutefois mis du temps à se détacher au score, en témoigne le score de parité (18-18) à la pause, alors qu’ils avaient eu une balle de +4, repoussée par un infranchissable Dominik Kuzmanovic (13 arrêts).

Nikola Karabatic dans l'histoire

Le temps faible des Bleus en fin de première période a coïncidé avec la sortie de Nikola Karabatic, précieux aussi bien défensivement qu’offensivement, avec 5 buts inscrits. Des réalisations qui lui ont permis de devenir le meilleur buteur de l’histoire de l’Euro, devançant l’Islandais Gudjon Valur Sigurdsson et ses 288 réalisations. Le triple meilleur joueur du monde a effectué son retour sur le terrain en début de seconde période et ses performances ont donné de l’allant à ses coéquipiers, à commencer par Samir Bellahcène, auteur de 5 arrêts en seconde période, alors que les gardiens français n’avaient repoussé que 2 tirs lors de la première. 

Malheureusement pour les Bleus, Dominik Kuzmanovic est resté en état de grâce, et Ludovic Fabregas a été exclu pour une succession de fautes. Sans leur pivot, les hommes de Guillaume Gille ont tremblé jusqu'au bout. Ils sont toutefois parvenus à se défaire du piège croate, qui s'était notamment refermé sur l'Espagne lors du tour préliminaire. Ils poursuivront leur route vers les demi-finales avec un match contre l'Islande, samedi à 15h30.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.