Cet article date de plus de sept ans.

Gulbis retrouve la lumière

Après cinq campagnes décevantes, Ernests Gulbis reverra enfin la deuxième semaine à Roland-Garros : le Letton s'est offert ce vendredi le vétéran Radek Stepanek (35 ans) en trois sets autoritaires (6-3, 6-2, 7-5).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Ernests Gulbis s'est défait du piège Radek Stepanek (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Radek Stepanek n'a pas pu faire grand-chose, ce vendredi sur le court numéro un. Le Tchèque, qui restait sur trois éliminations au premier tour porte d'Auteuil, est tombé sur un adversaire enfin à la hauteur des immenses espoirs affichés il y a six ans, lorsque le prodige de 19 ans s'était hissé en quarts de finale. Car s'il n'a presque rien montré depuis (un 3e tour à Wimbledon l'an passé pour meilleur résultat en Grand Chelem), Ernests Gulbis reste un redoutable adversaire. Caractériel et inconstant, certes, mais quand il joue comme cela...

En s'appuyant sur son service surpuissant (19 aces à 3!), le Letton a rapidement pris les commandes du duel, réussissant le break d'entrée lors des deux premiers sets, parfaitement maîtrisés (6-2, 6-3). Plus équilibrée, la troisième manche a une nouvelle fois tourné en faveur de Gulbis, qui a pris le service de Stepanek au meilleur des moments (5-5), après un énième défi du regard. Le phénomène devra se montrer tout aussi dominateur s'il veut passer le cap des huitièmes de finale, où il retrouver le vainqueur du duel entre Dmitry Tursunov et Roger Federer.

Vidéo : La balle de match de Gulbis

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.