Cet article date de plus de huit ans.

Gasquet : "Il va falloir attendre beaucoup plus que trente ans"

Pour Richard Gasquet, le tennis français n'est pas prêt de trouver un successeur à Yannick Noah, et de remporter un Grand Chelem. Prenant l'exemple de Roland-Garros, il explique que "si on ne le gagne pas dans les deux, trois ans avec Jo [Jo-Wilfried Tsonga, ndlr] et tout ça, il va falloir attendre beaucoup plus que trente ans".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Richard Gasquet

"Jo n'était pas loin l'an passé. Gaël [Monfils] aussi, il a fait une demie. Si ça ne gagne pas là, il y en a pour au moins dix ans encore", déclare Gasquet dans une interview à Reuters, lui qui est tombé en huitième de finale lors de sept de ses huit derniers majeurs. Sa meilleure performance en Grand Chelem reste sa demi-finale à Wimbledon en 2007, où il était tombé face à Roger Federer.

"Faire un quart, une demie [en Grand Chelem], j'en suis capable"

Aujourd'hui neuvième au classement ATP, Gasquet réalise un bon début d'année 2013. "Oui, c'est mon meilleur début de saison, ça c'est clair", explique le tennisman récemment sacré à Doha et Montpellier, et demi-finaliste à Miami. "J'ai de gros objectifs", ajoute-t-il. "J'ai envie de rejouer un Masters, de finir l'année dans les dix premiers à nouveau, d'aller plus loin en Grand Chelem. A Roland-Garros, j'ai fait deux huitièmes dernièrement. Faire un quart, une demie, je sais que j'en suis capable." Et une victoire? "Il reste toujours Nadal à battre derrière, c'est dur."

Le Français débutera le tournoi de Monte Carlos au deuxième tour, où il affrontera Benoît Paire. Il espère "faire un gros tournoi", dans un endroit où il a "toujours pas mal joué" et où il se "régale chaque année".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.